DEUXIEME ANNULATION DU TRAIL PANORAMIC DE L’ALBANAIS ! / 22-11-20

HEURS ET MALHEURS D’UN TRAIL

A cause de ce satané Covid, Les Amis de Saint-Eusèbe et l’Association des Parents d’Elèves (APE) de Saint-Eusèbe ont pris la décision, le 3 septembre, de renoncer, pour la deuxième fois cette année, à la manifestation qu’ils chapeautent depuis le 17 juin 2019. Seuls les organisateurs des Foulées de Gruffy et du Trail de l’Aigle en ont fait de même en Haute-Savoie.
La précédente annulation du Trail Panoramic de l’Albanais (TPA) remontait à la période du confinement, précisément au 3 avril, dans l’optique d’une programmation au 17 mai. Mais contrairement au printemps où tout rassemblement de plus de dix personnes était proscrit sur l’ensemble du territoire métropolitain, les organisateurs avaient cette fois-ci l’autorisation pour que cette grande première ait lieu le 22 novembre. Sans préjuger naturellement de l’évolution de la crise sanitaire d’ici cette échéance.

Pandémie 
Deux motifs principaux ont pourtant incité Les Amis et l’APE à mettre leur veto à cette édition princeps, à l’issue d’un vote sans appel, marqué par six voix contre, une voix pour, une abstention et un refus de vote.
Tout d’abord, le pays enregistre depuis le 10 juillet une progression exponentielle du virus malgré une obligation du port du masque, généralisée à compter du 1er août. Du coup, la possibilité de contracter le virus, tant pour les trailers que pour les volontaires et les spectateurs, n’était pas négligeable, de telle manière que l’organisation ne pouvait se permettre le moindre laxisme. Présidente de l’APE, Justine Lemoine Faramaz annonçait d’ailleurs une défection importante de bénévoles au cas où la compète serait maintenue, par peur bien sûr de la contamination.
L’auteur de ces lignes rappelait cependant que le risque d’être touché par le coronavirus surgissait davantage dans les espaces clos, et non à l’extérieur, à l’image du sport outdoor. En témoigne l’absence de cluster sur les 19 courses disputées en août dans les Pays de Savoie (13 dans le 73, 6 dans le 74). Avec des affluences pourtant conséquentes, qui ont culminé à Megève (1460 engagés sur 4 épreuves), Val-Cenis (1331 engagés sur 7 épreuves), Morzine (1061 engagés sur 4 épreuves) et Méribel (1025 engagés sur 5 épreuves).

Déprime
Deuxième raison d’avoir sabordé le TPA, les consignes sanitaires imposées par la Fédération française d’athlétisme qui heurtaient toute l’avant-garde managériale, forte de neuf chevilles ouvrières. A n’en pas douter, elles auraient profondément affecté l’atmosphère festive qui auréole ces courses nature, qu’il s’agisse :
– Des départs décalés avec le masque, ce qui n’est pas facile à mettre en place d’un point de vue pratique.
– De l’interdiction de rester sur les lieux de l’évènement, une fois la ligne d’arrivée franchie avec le masque, entraînant du même coup la suppression de la buvette et de la remise des prix, ce qui est une hérésie sur le plan social.    
Sans la moindre chaleur humaine qui est l’essence même de ces trails, ceux-ci ne seraient plus que des ersatz, de pâles copies, irrémédiablement dénaturés. Une ambiance déprimante qui aurait sans doute accéléré la désertion des autochtones, accourus en spectateurs, alors que cette manifestation a été conçue également pour eux, au même titre que les trailers.

Amertume et niaque
Par la force des choses, la déception, teintée de frustration, est vive chez tous ceux qui se sont investis corps et âme. A commencer par Laurent Carlioz, l’homme lige du TPA après en avoir co-émis l’idée en octobre 2017, qui piaffait d’impatience pour son baptême du feu. Le désappointement sera naturellement à l’avenant chez les coureurs qui se faisaient une joie d’honorer cette inédite et alléchante compète.
N’empêche, la date du millésime 2021 a été fixée le jour même de l’annulation, preuve que l’envie est intacte au sein de l’escouade dirigeante. D’ores et déjà, retenez-bien, chères amies traileuses, chers amis trailers, cette échéance du dimanche 21 novembre !

Durabilité
Et croisons les doigts pour que cette maudite pandémie soit enfin derrière nous ! Un voeu pieux si l’on en croit l’infectiologue Karine Lacombe, Savoyarde de souche, qui déclarait le 29 août dernier sur BFM TV : « On va s’inscrire dans la durée avec cette épidémie. Je ne suis pas du genre à faire des prédictions mais on en a probablement pour un an et demi, deux ans au total, à moins d’un miracle avec un vaccin mais je n’y crois pas profondément. »
Des propos repris dans un article du « Monde », en date du 16 septembre 2020, par deux autres spécialistes ad hoc : « L’Organisation mondiale de la santé [OMS] espère en terminer avec cette pandémie en moins de deux ans, mais cet horizon semble plutôt incertain », affirme l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique. « Le vaccin ne sera pas disponible tout de suite, et il y a beaucoup d’incertitudes quant à son efficacité », abonde par ailleurs Sylvie Briand, directrice du département préparation mondiale aux risques infectieux à l’OMS. « Il faut que les gens soient prêts à porter un masque et à respecter les gestes barrières pendant encore pas mal de temps. », ajoute-t-elle.

Résilience
A l’équipe du TPA, du coup, de mettre à profit son expérience, engrangée depuis plus d’un an, à apprendre également de ses erreurs, et bien sûr à cohabiter intelligemment avec le Covid, sans relâchement, sans psychose aussi. Assurément, un chemin émaillé d’embûches, de craintes et d’espoirs pour tous ces hommes et toutes ces femmes, à la fois galvanisés, désintéressés, connaisseurs et épris de leur terroir, qui feront alors sienne cette célèbre maxime : « C’est quand la nuit est profonde que les étoiles brillent ».

F.V.

Post-scriptum :
A l’image de la première annulation, survenue le 3 avril dernier, les 16 trailers inscrits en ligne seront intégralement remboursés par un chèque, via La Poste.
.
.
.
UN EVENEMENT QUI S’ANCRE A LA FIN DE L’AUTOMNE :

Dans un premier temps, le Trail Panoramic de l’Albanais (TPA) était programmé au dimanche 17 mai 2020, mais le Covid-19 en a décidé autrement, imposant progressivement sa loi à partir du 24 janvier. Le rendez-vous passant à la trappe, Les Amis de Saint-Eusèbe et l’Association des Parents d’Elèves de Saint-Eusèbe, aux manettes du TPA, ont pourtant refusé de suivre la grande majorité des organisateurs haut-savoyards qui ont fait l’impasse cette année.

Coûte que coûte
En effet, les deux forces vives prenaient la décision de reporter leur manifestation au dimanche 22 novembre. Une triple raison légitimait ce choix :
– Primo, l’absence de trail, ce jour-là, en Haute-Savoie, ce qui évitait de rivaliser avec une compète déjà existante, et donc de lui nuire.
– Deuxio, tirer parti du travail acharné accompli par toute l’équipe managériale, notamment les deux têtes pensantes, celles-là mêmes qui avaient avancé l’idée de ce trail en octobre 2017 avant de passer à l’action en février 2019.
– Tertio, la possibilité pour le TPA de garder à l’avenir cette échéance automnale tardive s’il y avait eu succès populaire le 22 novembre. Avantage qui n’est pas négligeable, les organisateurs auraient alors eu le loisir de préparer pendant un an le millésime 2021 contre six mois au cas où la mi-mai aurait fait de nouveau consensus.

Champêtre
Justement, restait à savoir, au moment où le TPA était annulé le 3 septembre, si novembre avait toujours la faveur des Saint-Eusébiens ou si on revenait en mai. Sans grande opposition, la deuxième option a été abandonnée, non pas au profit du onzième mois de l’année mais du douzième, la date choisie tombant le dimanche 12 décembre 2021 qui n’accueillait jusque-là que le Cross des Glaisins. En effet, novembre ne renfermera, la saison prochaine, que quatre week-end contre cinq en 2020. Quatre week-end où ne peut s’inviter le TPA, sous peine d’être rudement concurrencé par cinq autres courses proches de Saint-Eusèbe :
– Les 24 Heures de La Balme, les 6 et 7.
– Le Trail d’Allèves, le 13.
– L’Urban Race Seynod, le 14.
– Le Trail des Grenouilles de Poisy, le 21.
– Le Téléthon de Nonglard, le 28.
Sinon, les partisans d’un automne crépusculaire ont avancé pas moins de quatre arguments. Tout d’abord, le TPA est un trail de campagne, son point culminant n’excédant pas les 690 m d’altitude au réservoir des Bettes, sur la commune de Vaulx. En conséquence, il peut se disputer toute l’année, en particulier de novembre à février, la neige se raréfiant de plus en plus dans l’Avant-Pays haut-savoyard.

Mai versus…
Ensuite, le mois de mai coïncide avec les premiers trails montagneux qui drainent une foule considérable. Ces rendez-vous représentent donc une redoutable concurrence, à l’image de l’Ultra Tour du Môle et du Trail du Salève qui s’étaient installés, comme le TPA, le 17 mai. Ce qui explique sans doute qu’il n’y eut aucune dynamique après l’ouverture, le 17 janvier, des inscriptions en ligne, alors que celles-ci grimpent en flèche dès leur entame pour toute compète qui connaît, in fine, le succès populaire.

… novembre et décembre
Par ailleurs, et aux antipodes de mai, novembre, et plus encore décembre, sont pauvres en course nature. Dans le département, on ne recense cette année que six trails découverte et un kilomètre vertical :
– La Course des Hermones au Lyaud, le 1er novembre.
– Le Trail d’Allèves, le 7 novembre.
– L’Urban Race Seynod, le 8 novembre.
– Le Trail des Grenouilles de Poisy, le 14 novembre.
– Le Cross du Laudon à Saint-Jorioz, le 15 novembre.
– Le Téléthon de Nonglard, le 29 novembre.
– Lavy Des Cimes ou le Kilomètre Vertical d’Annecy, le 5 décembre.

Foin des encombrements !
Quatrième et ultime atout, cette période permet au TPA de se différencier au regard des trois évènements phare de la commune de Saint-Eusèbe que sont : la Randonnée Pédestre du 1er Mai, la Randonnée VTT qui a lieu à l’orée du mois de juin, enfin la Randonnée VTT Nocturne qui se tient fin septembre. Le 17 mai était bien sûr trop proche des deux premières randos.
En outre, le TPA se distingue cette fois-ci de l’emblématique Course des Etangs, programmée à Saint-Félix le deuxième dimanche de mai, soit une semaine seulement avant son ancienne date, ce qui n’était idéal pour aucune des deux parties.

Travers
Novembre et décembre ont toutefois leurs détracteurs qui pointent du doigt :
– Une météo généralement maussade, avec pourquoi pas une abondante chute de neige. Mais bien des choses ont changé avec le dérèglement climatique !
– Une végétation qui n’est pas à son avantage, mais qui en revanche n’occultera pas le fameux panorama !
– Une période consacrée à la coupure pour moult coureurs.
– Une période consacrée à la préparation pour les crossmen.
– Une période consacrée à la préparation pour les fondeurs et les skieurs-alpinistes.
– Un rendez-vous qui ne corrélera pas toujours avec le même dimanche.
* Avec 5 dimanches et la configuration ci-dessous, ce qui a été le cas en 2020 et le sera en 2025 :
1er week-end : les 24 Heures de La Balme, la Course des Hermones et la Vitalavie.
2ème week-end : le Trail d’Allèves, la Course des Rives et l’Urban Race Seynod.
3ème week-end : le Trail des Grenouilles de Poisy et le Cross du Laudon.
5ème week-end : le Téléthon de Nonglard.
Le TPA optera pour le 4ème dimanche de novembre, et du coup ne sera concurrencé que par le Cross des Bûches.
* Avec 4 dimanches et la configuration ci-dessous, ce qui sera le cas en 2021, 2022, 2023 et 2024 :
1er week-end : les 24 Heures de La Balme, la Course des Hermones et la Vitalavie.
2ème week-end : le Trail d’Allèves, la Course des Rives et l’Urban Race Seynod.
3ème week-end : le Trail des Grenouilles de Poisy et le Cross du Laudon.
4ème week-end : le Téléthon de Nonglard.
Le TPA optera pour le 2ème dimanche de décembre, et du coup ne sera concurrencé que par le Cross des Glaisins.
* Avec 4 dimanches et la configuration ci-dessous, ce qui sera le cas en 2026 :
1er week-end : la Course des Hermones et la Vitalavie.
2ème week-end : le Trail d’Allèves, les 24 Heures de La Balme, la Course des Rives et l’Urban Race Seynod.
3ème week-end : le Trail des Grenouilles de Poisy et le Cross du Laudon.
4ème week-end : le Téléthon de Nonglard.
Le TPA optera pour le 1er dimanche de novembre, et du coup sera concurrencé par la Course des Hermones et la Vitalavie.

F.V..
.
.
.
G
RATITUDE :
.
.
Suite à l’annulation de l’édition 2020 du Trail Panoramic de l’Albanais (TPA), l’heure est désormais aux remerciements.
.
.
On soulignera d’abord le rôle joué par les personnalités suivantes :

Les 3 élus :
– Christian Heison, conseiller départemental du canton de Rumilly, qui a obtenu du conseil départemental de la Haute-Savoie une subvention de 1000 euros.
– Jean-François Périssoud, maire de Saint-Eusèbe, qui a obtenu de son conseil municipal une subvention de 500 euros.
– François Ravoire, maire de Vallières-sur-Fier, qui a obtenu de son conseil municipal une subvention de 200 euros.

Les 6 agriculteurs :
Pour avoir autorisé le passage de deux des trois courses sur leurs terres, ils auront fait preuve d’une ouverture d’esprit et d’un sens du partage qui sont tout à leur honneur. Des valeurs qui ont tendance, hélas, à décliner de nos jours…
– Dominique Barrioz, gérant de l’EARL de Jussy, à Vallières-sur-Fier.
– Jordan Dachy et Jonathan Moine, gérants du GAEC des Morges, à Saint-Eusèbe.
Tous les trois ont autorisé le passage du 27 km sur leurs terres.
– Pierre Chabert, ancien exploitant agricole au hameau des Bettes, à Saint-Eusèbe.
– Daniel Faramaz, dirigeant d’une exploitation agricole au hameau des Bettes, à Saint-Eusèbe.
– Jean-Louis Fontaine, ancien exploitant agricole à l’ancien chef-lieu, à Saint-Eusèbe.
Tous les trois ont autorisé le passage du 9 km sur leurs terres.

Les 4 photographes :
– Christel Bouvier
, présidente de A Vaulx sentiers.
A offert à l’organisation pas moins de 36 clichés, aussi envoûtants les uns que les autres.
– Guy Magli, demeurant à Metz-Tessy.
A offert à l’organisation 5 clichés.
– Odile Manel, présidente de la bibliothèque de Saint-Eusèbe « Chouette, on lit ».
A offert à l’organisation 8 clichés.
Marc Rudkiewicz, secrétaire de l’association Les Amis de Saint-Eusèbe.
A offert à l’organisation 3 clichés.

Les 95 bénévoles :
Ils devaient se positionner au départ-arrivée et sur le parcours.
Ils provenaient des communes suivantes :
– Saint-Eusèbe : 50.
– Vaulx : 7.
– Thusy : 5.
– Vallières-sur-Fier : 3.
– Autres communes : 30.

Les 9 chevilles ouvrières :
– Laurent Carlioz, vice-président de l’association Les Amis de Saint-Eusèbe et trailer.
Un des deux précurseurs et homme lige du TPA. Un travail incommensurable, et ce dans tous les domaines !
– Justine Lemoine Faramaz, présidente de l’Association des Parents d’Elèves de Saint-Eusèbe.
A remarquablement conçu le site Web alors qu’elle n’avait aucune expérience en la matière, avant de le gérer.
A créé la page Facebook.
– Daniel Faramaz, agriculteur à Saint-Eusèbe et président de l’Association communale de chasse agréée de Vaulx.
A démarché des sponsors et obtenu de Christian Heison une subvention de 1000 euros du conseil départemental.
A autorisé le passage du 9 km sur ses terres.
– Alexandra Carlioz, épouse de Laurent Carlioz et traileuse.
A épaulé son mari.
– Aurélie Laurent, secrétaire de l’Association des Parents d’Elèves de Saint-Eusèbe.
A accompli des tâches administratives.
– Anne-Marie Bozon Liaudet, trésorière de l’association Les Amis de Saint-Eusèbe et traileuse.
A accompli des tâches administratives.
– William Lucas, président de l’association Les Amis de Saint-Eusèbe.
– Cyril Berger, trailer originaire de Saint-Eusèbe par sa mère et de Vaulx par son père, où il réside après y avoir grandi.
– François Vanlaton, un des deux précurseurs du TPA et trailer demeurant à La Balme-de-Sillingy.
A déniché la majeure partie des parcours.
A pris en charge la médiatisation, par le texte et l’image, sur le site Web Courzyvite et la page Facebook du TPA.
A géré les inscriptions en ligne sur le site L-Chrono.
.
.
On soulignera ensuite le rôle joué par les collectifs suivants :

Les 5 communes parties prenantes :
– Saint-Eusèbe, camp de base du TPA, que traversent les 27, 16 et 9 km.
– Vaulx, la plus parcourue, que traversent les 27, 16 et 9 km.
– Thusy que traversent les 27, 16 et 9 km.
– Hauteville-sur-Fier que traverse le 27 km.
– Vallières-sur-Fier que traverse le 27 km.

Les 40 partenaires financiers :
Voir la liste dénommée « Sponsors » sur le site Web du TPA, en sachant que trois d’entre eux n’ont pas souhaité divulguer leur nom :
https://trailpanoramic.wixsite.com/trail2020/sponsors-partenaires

Les 37 partenaires non financiers :
Voir la liste dénommée « Partenaires » sur le site Web du TPA :
https://trailpanoramic.wixsite.com/trail2020/sponsors-partenaires
.
.
On soulignera enfin les deux partenaires associés suivants : 

Ludovic Galland, président de L-Chrono, en charge des inscriptions en ligne, du chronométrage et des résultats.

Caroline Duhamel, une des chevilles ouvrières des Foulées de Gruffy, en charge de la photographie le jour J.
.
.
F.V.
.
.
.
LE TRAIL PANORAMIC DE L’ALBANAIS SUR LE SITE WEB COURZYVITE :

– Présentation et photos du parcours du 27 km de l’édition 2020 :
https://www.courzyvite.run/blog/2019/06/20/presentation-de-linedit-trail-albanais-panoramic-17-05-20/

– Photos des parcours du 16 km et du 9 km de l’édition 2020 :
https://www.courzyvite.run/blog/2020/07/30/photos-des-parcours-des-16-et-9-km-du-trail-panoramic-de-lalbanais-22-11-20/

– Cyril Berger : l’enfant du pays à l’épreuve du feu sur le 16 km de l’édition 2020 :
https://www.courzyvite.run/blog/2020/07/30/cyril-berger-lenfant-du-pays-a-lepreuve-du-feu-sur-le-trail-panoramic-de-lalbanais-30-07-20/
.
.
.
PHOTOS :

Parcours du Trail Panoramic (27 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.
Portion commune avec le Trail du Four à Pain (16 km) et le Trail des Féodières (9 km).

Km 1 : le chemin de Galefin et de Borée, sur la commune de Saint-Eusèbe.
La course s’approche du photographe.

Panorama :
– En toile de fond, à l’extrême gauche : la montagne de Bange.
– En toile de fond, à droite de la montagne de Bange : le mont Margériaz.
– En toile de fond, à droite du mont Margériaz : le mont Revard.
– En toile de fond, à droite du mont Revard : le massif de la Chartreuse, avec à l’extrême gauche, le mont Granier.
– En toile de fond, à gauche de l’arbre planté au premier plan : la montagne de Cessens.
– En toile de fond, à droite de l’arbre planté au premier plan : la montagne du Gros Foug.

Cliché pris le 30 juin 2020 par F.V.

Parcours du Trail Panoramic (27 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.

Km 17 : le chemin des Ruppes, sur la commune de Vaulx.
La course s’approche de la photographe.

Cliché pris le 31 décembre 2017 par Christel Bouvier (présidente de l’association A Vaulx sentiers).

Parcours du Trail Panoramic (27 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.

Km 6,9 : le chemin des Banches, sur la commune de Thusy.
La course s’éloigne du photographe.
Les trailers s’apprêteront à entrer dans le hameau du Bouchet qui accueillera le premier ravitaillement.
A cette occasion, ils ne manqueront pas de reprendre leurs forces avant de poursuivre leur ascension vers le coeur du plateau des Bettes (km 10,5).

Cliché pris le 9 mai 2020 par F.V.


Parcours du Trail Panoramic (27 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.

Km 19,1 : l’intersection entre le chemin de la Grivaz et celui qui rejoint la route départementale 3 (ou route de Vaulx), sur la commune d’Hauteville-sur-Fier.
La course s’éloigne de la photographe.
Faisant abstraction du chemin de la Grivaz qui remonte la rive droite du ruisseau de Lagnat, les trailers attaqueront à gauche un chemin ascendant, assez rude dans sa partie initiale, qui les conduira à une épingle à cheveu de la départementale (km 19,4).
A vrai dire, cet endroit concorde avec :
– L’épilogue de la descente, amorcée au sortir du bois de Frênes (km 13,3).
– Le début de l’ascension vers Le Villard, appellation du chef-lieu de Saint-Eusèbe, où est jugée l’arrivée (km 26,8).

Cliché pris le 17 juin 2020 par C.K.

Parcours du Trail Panoramic (27 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.

Entre les km 24,7 et 24,9 : le raidard reliant le hameau de Jussy à celui d’En Siblet, sur la commune de Vallières-sur-Fier.
La course s’approche de la photographe.
Après avoir cavalé 150 m sur la route départementale 244 (ou route d’Orbessy), en contrebas à gauche, les trailers iront défier l’un des plus importants pourcentages de pente de cette épreuve, bien que la distance n’excède pas 200 m, et le dénivelé positif 30 m !

Panorama :
– Au deuxième plan, en contrebas à droite : le hameau de Jussy.
– En toile de fond, à gauche : le massif des Bauges.
– En toile de fond, à l’extrême droite : la montagne du Gros Foug.
– En toile de fond, à gauche de la montagne du Gros Foug : le montagne de Cessens.
– En toile de fond, à gauche de la montagne de Cessens : l’imposant mont du Chat.

Cliché pris le 23 avril 2020 par C.K.

Parcours du Trail du Four à Pain (16 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.
Portion commune avec le Trail Panoramic (27 km) et le Trail des Féodières (9 km).

Km 1,1 (à l’aller) : le chemin de Galefin et de Borée, sur la commune de Saint-Eusèbe.
La course s’approche du photographe.

Panorama :
– En toile de fond, au centre gauche : la montagne de Cessens.
– En toile de fond, à droite : la montagne du Gros Foug.

Cliché pris le 30 juin 2020 par F.V.

Parcours du Trail du Four à Pain (16 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.

Km 10,1 : au terme du chemin des Châtaigniers, sur la commune de Vaulx.
La course s’approche de la photographe.
L’épilogue de cet itinéraire ascendant, à travers cette ravissante drève, coïncide avec l’irruption au crêt d’Angely.

Cliché pris le 14 avril 2020 par C.K.

Parcours du Trail du Four à Pain (16 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.

Km 13,6 : le chemin de l’Aubépine, sur la commune de Thusy.
La course s’approche du photographe.
Brève descente avant de traverser un mini-bois.

Cliché pris le 30 juin 2020 par F.V.

Parcours du Trail des Féodières (9 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.
Portion commune avec le Trail Panoramic (27 km) et le Trail du Four à Pain (16 km).

Km 1,2 (à l’aller) : au terme du chemin de Galefin et de Borée, sur la commune de Saint-Eusèbe.
La course s’approche du photographe.

Panorama :
– En arrière-plan : la montagne du Gros Foug.
– Par-delà la montagne du Gros Foug, à l’extrême droite : la montagne du Grand Colombier.

Cliché pris le 30 juin 2020 par F.V.

Parcours du Trail des Féodières (9 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.
Portion commune avec le Trail Panoramic (27 km) et le Trail du Four à Pain (16 km).

Km 2,6 : le chemin des Bettes, au coeur du plateau du même nom, que se partagent les communes de Saint-Eusèbe (à gauche) et de Thusy (à droite).
La course s’approche de la photographe.

Cliché pris le 17 juin 2020 par C.K.

Parcours du Trail des Féodières (9 km), programmé le dimanche 21 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.
Portion commune avec le Trail Panoramic (27 km) et le Trail du Four à Pain (16 km).

Km 4 : en haut du bois de Frênes, sur la commune de Vaulx.
La course s’éloigne de la photographe.
Le printemps naissant n’interdit pas de penser à l’hiver…

Cliché pris le 3 avril 2020 par C.K.