PRESENTATION DE L’INEDIT TRAIL PANORAMIC DE L’ALBANAIS / DE 2019 A 2020


TROIS PARCOURS POUR ARPENTER SANS DIFFICULTE LE NORD DE L’ALBANAIS, PANORAMIQUE A SOUHAIT 

Tout a commencé le 29 octobre 2017 lors du traditionnel Cross de la Semine, concouru depuis 1987 à Saint-Germain-sur-Rhône, ce qui en fait l’un des ancêtres de la course nature en Haute-Savoie. Au moment de conclure en 47ème position, Laurent Carlioz ne cache pas sa surprise, et en même temps sa joie, en écoutant le speaker mettre à l’honneur la commune de Saint-Eusèbe qui recèle, à ses yeux, un remarquable terrain de jeu pour trailers. Une commune à laquelle est viscéralement attaché Laurent qui y a fait construire sa maison en 2001 après avoir vécu toute son enfance dans le proche village de Nonglard.
En dépit des arrivées qui se succèdent, les deux hommes engagent la conversation en se présentant mutuellement. Très vite, ils expriment leur souhait de lancer conjointement un trail dans la partie septentrionale de l’Albanais dont Saint-Eusèbe (547 âmes en 2017) en serait l’épicentre.
Promesse sans lendemain comme il en existe à profusion ? A vrai dire, on aurait pu le croire avant que le speaker, en l’occurrence l’auteur de ces lignes, ne reçoive en février 2019, soit 16 mois après leur première entrevue (!), un SMS de Laurent Carlioz, bien décidé à passer à l’action en sa compagnie.

Dynamique
Chef d’atelier dans une entreprise de menuiserie et de charpente à Billiat, âgé de 48 ans, ce trailer courte distance va alors rameuter les troupes de deux des plus importantes associations de son village. L’objectif est bien sûr qu’elles prennent en main cet évènement.
Apparus le 1er juin 1978, Les Amis de Saint-Eusèbe, en clair le comité des fêtes, sont les premiers contactés. Laurent Carlioz qui en est le vice-président depuis le 7 février dernier les mobilise dès le 7 mars avant de récidiver le 11 avril. Puis c’est au tour de l’Association des parents d’élèves (APE) de Saint-Eusèbe d’être approchée les 6 et 11 juin. La boucle est bouclée lorsque les deux associations convolent en justes noces à l’occasion d’une grande réunion, tenue le 17 juin.
Sans l’once d’une hésitation, elles donnent alors leur accord pour co-orchestrer la manifestation. Cerise sur le gâteau, plusieurs de leurs adhérents se portent immédiatement volontaires pour prendre à bras-le-corps l’organisation, et ainsi emboîter le pas aux deux pionniers :
– La présidente de l’APE Justine Lemoine-Faramaz, originaire de Saint-Eusèbe, qui s’attellera à la création de la page Facebook puis du site Web.
– Le vice-président de l’APE Jérôme Julien, de souche saint-eusébienne.
– La secrétaire de l’APE Aurélie Laurent qui complétera avec Laurent et Alexandra Carlioz le dossier administratif, ce qui n’est guère étonnant pour cette fonctionnaire de la préfecture d’Annecy. Parallèlement, elle lancera la page Facebook en compagnie de Justine.
– Le président des Amis William Lucas.
Mais ce n’est pas tout. En dehors des deux assos, d’autres personnalités, présentes à cette réunion du 17 juin, ont franchi le Rubicon pour intégrer l’escouade dirigeante :
– Le talentueux trailer Cyril Berger. Celui qui compte cinq victoires à son actif en 2019 (1) ne pouvait passer à côté de cet évènement. Sa maman est en effet originaire de Saint-Eusèbe. De plus, il a grandi à Vaulx, la commune de souche de son papa, qui sera traversée en long et en large par ce trail. Une commune à laquelle il est resté fidèle pour y être domicilié et y travailler comme mécanicien motoriste. Sa mission : dégoter quelques sponsors.
Daniel Faramaz, président de la société de chasse de Vaulx mais résidant à Saint-Eusèbe où il a toujours vécu. D’ores et déjà, ce double actif (agriculteur et responsable de la sécurité dans un supermarché d’Alby-sur-Chéran) a validé le passage du 9 km, l’une des trois épreuves au menu de ce trail, sur ses terres, situées au sud du plateau des Bettes. Ensuite, il activera son réseau, d’abord en contactant avec Laurent Carlioz deux incontournables élus locaux pour tenter d’obtenir une subvention (2), ensuite en dénichant une dizaine de bénévoles.
Alexandra Carlioz, compagne de Laurent, originaire de Marigny-Saint-Marcel mais dont la mère est une enfant de Saint-Eusèbe. Férue de trail comme son mari, elle s’était classée au 12ème rang féminin lors de la cuvée 2017 du Cross de la Semine, acte de naissance du Trail Panoramic de l’Albanais. Cette aide-soignante qui bosse à l’hôpital de Rumilly va épauler Justine dans la conception du site Web puis son mari en mettant à jour le dossier administratif.
Sans faire partie du premier cercle, l’excellent trailer et quinqua Serge Fuentes prodiguera de précieux conseils. Ce pote de Laurent Carlioz qu’il a connu à Nonglard partagera ainsi toute son expérience en tant que co-organisateur du Trail de la Mandallaz, disputé depuis 2017 à La Balme-de-Sillingy, mais aussi comme responsable du trail du Téléthon de Nonglard que Laurent a porté sur les fonts baptismaux dès 1995.
On notera le départ de Jérôme Julien dès l’automne 2019, remplacé en janvier par la traileuse Anne-Marie Bozon-Liaudet, trésorière des Amis de Saint-Eusèbe. En fin de compte, neuf personnes enfilent le costume de cheville ouvrière (3). Parallèlement, le maire de Saint-Eusèbe Jean-François Perissoud apporte un appui inconditionnel à ce trail, annoncé dès le 7 mars en présence des Amis.

Quatre exigences pour trois tracés
Le projet va commencer à prendre forme au moment où les deux précurseurs conçoivent les trois parcours qu’ils désirent insérer dans leur manifestation. Pour rendre ces itinéraires attractifs, et donc drainer du monde, ils s’imposent quatre critères :
– Primo, opter pour des distances accessibles au plus grand nombre. Au final, cet évènement se décline en un trail court de 27 km et deux trails découverte, l’un de 16 km, l’autre de 9 km.
– Deuxio, garantir un minimum de dénivelé à travers cette pénéplaine de l’Albanais qui en manque cruellement, si on excepte bien sûr les communes adossées aux massifs des Bauges et de la Chambotte. Un chiffre résume à lui tout seul le caractère modeste du relief en question : les 690 m d’altitude du pylône de télécommunication des Bettes, sur le 9 km, qui coïncide avec le point culminant des trois tracés.
A la suite de plusieurs reconnaissances, pas moins de sept montées ont ainsi été rajoutées (4) pour accroître la dénivellation : quatre juste avant que les trois parcours ne soient divulgués sur le site Web Trace de Trail, les trois autres a posteriori. In fine, le 27 km renferme un dénivelé de 960 m, le 16, 500 m, et le 9, 250 m.
– Tertio, réduire au maximum l’asphalte (5) à laquelle sont allergiques la quasi-totalité des trailers.
– Quarto, tirer avantage de l’extraordinaire panorama qui embrasse les Alpes. Une vue qu’on a peine à imaginer au regard de cette contrée de l’Avant-Pays haut-savoyard, si champêtre, si éloignée des cimes emblématiques du département. Une vue tournée principalement vers l’est où émergent les 4807 m du toit de l’Europe, de même que les parois calcaires de la Tournette et du Parmelan. De cet horizon, les pelotons des trois compétitions pourront en bénéficier dès leur irruption sur l’admirable plateau des Bettes, terre culturale et pastorale s’il en est. Une vue qui reviendra en force au sortir du bois de Frênes, à hauteur d’un four à pain dont le propriétaire n’est autre que Daniel Faramaz (6). Un scénario qui se répétera une troisième fois, 1100 m plus loin, mais cette fois-ci exclusivement pour les trailers des 27 et 16 bornes lorsqu’ils s’émanciperont une deuxième fois du bois de Frênes, via le chemin du Blossinier.

Atout maître
Mais ce sont avant tout ceux du 27 km qui seront les plus choyés durant une interminable descente de quatre bornes et demie, métamorphosée en balcon de la chaîne alpine, de Sous-Dîne au Parmelan, du mont Blanc aux Aravis, de la Tournette à la dent de Cons. Une descente entrecoupée de brèves montées, qui relie les hauteurs du village de Vaulx (km 14,7) au hameau des Onges (km 19,2), sur la commune d’Hauteville-sur-Fier. Et ce à travers d’enivrants chemins, restaurés, balisés et entretenus fort à propos par l’association A Vaulx sentiers (7), que chapeaute Christel Bouvier.
En empruntant par deux fois le chemin de la Carrière, pareillement en dégringolant vers Jussy depuis Orbessy-Bas, ce sont les Bauges et la Chartreuse qui défieront malicieusement le regard des coureurs du 27, cette fois-ci vers le sud. 1,2 km après leur envol, à un jet de pierre de la croix des Féodières, ils ne manqueront pas non plus, en dévalant jusqu’au hameau de Thusel, d’orienter leurs mirettes à l’ouest, en particulier sur le Bugey et l’un de ses chiens de garde, le mythique Grand Colombier.
Celui-ci se laissera également épier par les concurrents du 9 km aux abords de la croix Chabert. Mais avant d’effleurer ce calvaire votif en granit de Combloux, ils mettront à profit un chemin débonnaire pour dévorer des yeux l’arc alpin qui, pas égoïste pour deux sous, exhibera, entre autres, cette ancestrale et omniprésente sentinelle de pierre qu’est la Tournette. Ma foi, un juste retour des choses au regard des efforts consentis par nos amis trailers dans les raidards de la rue de la Mairie et du bois de Frênes.
Décidément bichonné, le peloton du 9 bornes tirera aussi partie de cet époustouflant panorama en enfilade au moment de rallier, depuis le sud du plateau des Bettes, et à travers 700 m de pâturages en dévers puis en descente, le pittoresque Ancien Chef-Lieu de Saint-Eusèbe, débaptisé en 1902 au bénéfice du Villard. Pointeront alors vers les cieux l’illustre dôme de neige étrenné par Balmat et Paccard, et à ses côtés, pas moins de quatre citadelles préalpines de renom (8). En guise d’adieux, surgiront une multitude de chaînons jurassiens (9) qui prendront un malin plaisir à s’égrener au large, tel un chapelet d’îlots. Emotion et bonheur garantis…

Valorisation et symbiose
Indubitablement, ce belvédère est la principale carte maîtresse de cette manifestation. Raison pour laquelle l’auteur de ce texte persuade, le 25 mars 2019 à leur domicile, Laurent et Alexandra Carlioz de dénommer cet évènement « Trail Panoramic de l’Albanais » dont le sigle est TPA. Et si l’appellation « Albanais » est retenue au dépens de Saint-Eusèbe, c’est que pas moins de cinq communes sont parties prenantes, les trois épreuves programmées s’invitant chacune dans au moins trois d’entre elles. Outre Saint-Eusèbe, ces communes ont pour noms Hauteville-sur-Fier, Thusy, Vallières-sur-Fier et Vaulx (10), cette dernière étant celle qui offre les horizons les plus spectaculaires, tout au moins sur la chaîne alpine.
Cette démarche est totalement assumée par les deux têtes pensantes qui, hormis leur flamme pour la course nature, cherchent aussi à prendre toute leur part dans la promotion et la cohésion du pays de l’Albanais, à travers la mobilisation de leurs édiles et de leurs forces vives. Laurent Carlioz rend ainsi visite aux maires des cinq communes concernées, deux d’entre eux accordant une subvention (11). Par ailleurs, deux associations, en dehors de Saint-Eusèbe, pourvoiront en bénévoles : A Vaulx sentiers et l’Association communale de chasse agréée de Vaulx, grâce respectivement à Christel Bouvier et Daniel Faramaz.
En dehors du panorama, les convives, limités à 650 (12), pas un de plus (!), pourront jouir d’une myriade de chemins, parfois de quelques monotraces. Ils auront ainsi le loisir de battre la campagne albanaise, collinéenne à souhait, où prairies, céréales, oléagineux, bois, bosquets, clairières, rivières et ruisseaux s’en donnent à coeur joie. Devrait également focaliser leur attention le patrimoine rural bâti, ravissant en diable. En témoigne l’architecture traditionnelle des villages et des hameaux, avec leurs fermes, leurs maisons fortes, leurs fours à pain, leurs églises, leurs oratoires, leurs calvaires.

Calendrier
Par ailleurs, et après moult tergiversations, ce 1er opus a été fixé au dimanche 17 mai 2020 (13). Cette année, quatre autres compètes de course à pied concordent en Haute-Savoie avec cette échéance :
– Le Marathon du Clair de Lune qui boucle le tour du lac d’Annecy en nocturne, réservé aux fans de la route.
– L’Allingeoise à Allinges (19 km pour 680 m de dénivelé ; 9,3 km pour 440 m de dénivelé), trail caritatif très populaire mais qui attire essentiellement un public chablaisien.
– L’Ultra Tour du Môle à Marignier (35 km pour 3225 m de dénivelé ; 5,7 km pour 1400 m de dénivelé) qui séduit les amateurs de pentes de catastrophe, absentes sur le Trail Panoramic de l’Albanais.
– Le Trail du Salève entre Saint-Blaise et Présilly (24 km pour 770 m de dénivelé positif), susceptible de tailler des croupières au 27 km du Trail Panoramic de l’Albanais. C’est d’autant plus vrai que cette épreuve, désormais caritative, renaît de ses cendres après trois ans d’absence qui auront attristé et frustré les amoureux de la sentinelle genevoise, au demeurant très nombreux.
En outre, un certain nombre de Haut-Savoyards s’abstiendront le 17 mai de toute compétition, et ce dans l’optique des Championnats de France de Trail, programmés six jours plus tard à Salers, dans le Cantal.
N’empêche, la manifestation saint-eusébienne semble correctement placée malgré l’indéniable concurrence du Salève. Au préalable, les deux hommes-orchestres avaient vainement opté :
– Pour le 5 avril. Une date malheureusement encombrée par le Trail des Glaisins, la Capéçone, la Course du Vuache, les Foulées de Gruffy et le 10 km de Cluses.
– Pour le 26 avril. Une date guère favorable où se télescopent les Princes en Foulées et le Trail du Laudon, mais aussi trop proche de la randonnée pédestre organisée le 1er mai à Saint-Eusèbe.
– Pour le 24 mai. Une date apparemment idéale car choisie par la seule Grimpée du Ruisseau qui, en outre, aimante avant tout les coureurs de montagne, et non les trailers. Hélas, elle coïncide avec le pont de l’Ascension, davantage propice à la vie de famille, mais aussi, comme dit plus haut, avec les France de trail.

Adversité
Comme pour tout évènement, le Trail Panoramic de l’Albanais n’est pas exempt de problèmes. Mais on peut compter sur la perspicacité de ses chevilles ouvrières pour les surmonter avant l’heure H. Ces difficultés, au nombre de sept, sont :
– Les traversées de terrains agricoles qui induisent l’accord de leurs exploitants. Quatre d’entre eux ont aussitôt donné leur feu vert, ce qui prouve leur ferme soutien à cette manifestation :
* Daniel Faramaz pour le 9 km comme il a été évoqué plus haut (voir le paragraphe intitulé « Dynamique »).
* Jordane Dachy et Jonathan Moine, gérants du GAEC des Morges, à Saint-Eusèbe.
A trois reprises, ils autorisent les trailers du 27 km à emprunter leurs pâtures : d’abord, sur le chemin descendant de Branchona qui rejoint celui de Tignerant ; ensuite, dans la portion plane remontant la rive gauche de la Morge ; enfin, dans le raccourci ascendant qui coupe la route départementale 44 entre la première épingle à cheveu et le hameau du Châtelard.
* Dominique Barrioz, gérant de l’EARL de Jussy, à Vallières-sur-Fier.
Il avalise la montée de son pré pour les coureurs du 27 km, leur permettant ainsi de gagner directement le chemin du Bois de Nulle, et ce depuis le pont qui enjambe sur la route d’En Siblet le ruisseau de Nulle.
– La présence des hautes herbes qui envahissent les chemins à cette époque de l’année, en l’occurrence à la mi-mai, les rendant du même coup beaucoup moins praticables. Un long travail attend ceux qui endosseront la responsabilité du débroussaillage.
– L’absence de parkings dignes de ce nom qui obligera probablement à utiliser des prés, et par conséquent à obtenir une nouvelle fois l’autorisation des agriculteurs. En croisant les doigts pour que la pluie et la boue ne viennent pas gâcher la fête…
– L’isolement du départ-arrivée par rapport au coeur du village de Saint-Eusèbe, plus accueillant, plus chaleureux.
– La présence, 200 m après le départ, d’une fugace mais éprouvante montée qui risque d’entraîner d’inévitables bouchons. L’arche pourrait donc être reculé mais sur un faux plat ascendant, ce qui n’est pas non plus la panacée.
– Les portions communes à deux des trois compètes ou aux trois, qui nécessiteront une attention soutenue de la part des signaleurs pour empêcher tout égarement des trailers au moment où ceux-ci fouleront le parcours qui leur est propre.
– Enfin, les multiples passages routiers qui contraindront à enrôler un nombre important de bénévoles pour assurer la sécurité des compétiteurs. A n’en pas douter, la préfecture de Haute-Savoie sera très vigilante sur ce point.

Challenge en perspective ?
Pour terminer, on soulignera avec plaisir la naissance d’une deuxième course nature dans le nord de l’Albanais : le Trail du Moulin, concouru à Thusy et dont l’édition princeps a fait le plein le 6 octobre dernier, le quota des 250 inscrits étant atteint la veille du jour J (14). Déclarée en préfecture le 9 mars 2019 et présidée par Pascal Pettex, l’association Thusy en Trail proposait un 11,2 km pimenté par 360 m de dénivelé. Cet évènement se substituait ainsi à la Ronde des Devins, concoctée par La Thusylienne entre 2006 et 2011.
Pour booster l’affluence, aussi bien du Trail Panoramic de l’Albanais que celui du Moulin, l’union pourrait faire la force. Comment ? En mettant sur pied un challenge entre ces deux rendez-vous. Affaire à suivre…

F.V.

(1) Le trailer Cyril Berger aura engrangé en 2019 pas moins de cinq succès :
– Le 17 km de la Course des Fougueurs, le 9 mars à Serrières-en-Chautagne.
– Le 15 km de la Course des Etangs, le 12 mai à Saint-Félix.
– Le 16 km d’Entrelacs Run and Trail, le 16 juin à Albens.
– Le Trail du Moulin, le 6 octobre à Thusy.
– Le 16 km du Téléthon de Nonglard, le 24 novembre.
Du coup, il comptabilise sept victoires dans son palmarès, Cyril ayant décroché en 2018 le 27 km du Trail de l’Epine à La Motte-Servolex puis le 16 km d’Entrelacs Run and Trail.
(2) Les deux élus locaux incontournables que contacteront Daniel Faramaz et Laurent Carlioz pour tenter d’obtenir une subvention sont :
Christian Heison, conseiller départemental du canton de Rumilly et maire de Moye, approché par Daniel Faramaz.
– Pierre Blanc, président de la communauté de communes Rumilly Terre de Savoie et maire de Sales, approché par Laurent Carlioz.
Au final, seul le conseil départemental de la Haute-Savoie octroiera des subsides au 1er Trail Panoramic de l’Albanais, en l’occurrence 1000 euros. Un vrai cadeau de Noël avant l’heure !
(3) Les neuf chevilles ouvrières sont :
– Cyril Berger : trailer originaire de Saint-Eusèbe par sa mère et de Vaulx, où il a grandi, par son père.
– Anne-Marie Bozon-Liaudet : trésorière des Amis de Saint-Eusèbe et traileuse.
– Alexandra Carlioz : épouse de Laurent Carlioz et traileuse.
– Laurent Carlioz : un des deux initiateurs du projet, vice-président des Amis de Saint-Eusèbe et trailer.
– Daniel Faramaz : agriculteur à Saint-Eusèbe, président de l’Association communale de chasse agréée de Vaulx.
– Aurélie Laurent : secrétaire de l’Association des parents d’élèves de Saint-Eusèbe.
– Justine Lemoine-Faramaz : présidente de l’Association des parents d’élèves de Saint-Eusèbe.
– William Lucas : président des Amis de Saint-Eusèbe.
– François Vanlaton : un des deux initiateurs du projet, résidant à La Balme-de-Sillingy.
(4) Les sept ascensions récemment ajoutées sont :
– Pour le 27 km :
Celle du bois de Frênes.
Celle qui rejoint le hameau d’En Siblet depuis la route d’Orbessy.
Celle du chemin du Bois de Nulle depuis le pont enjambant le ruisseau de Nulle.
– Pour le 16 km :
Celle du bois de Frênes.
Celle du crêt d’Angely depuis le hameau de Frênes-Dessous par le chemin de la Paraille, la route des Châtaigniers puis le chemin des Châtaigniers.
– Pour le 9 km :
Celle du bois de Frênes.
Celle du réservoir des Bettes.
(5) Les trois portions nature qui remplacent le goudron interviennent :
A Vaulx, dans la dégringolade vers le chef-lieu, où le chemin de Blossinier, aussi bien pour le 27 km que pour le 16, a été préféré au chemin des Marguettes et à la route de l’Ancienne Eglise qui comprenaient 250 m de bitume.
De même, peu après avoir quitté la rive gauche de la Morge, à Thusy, le 27 km empruntera, au tout début d’une rude montée, une monotrace puis un pré, délaissant par ricochet la route départementale 44 sur pas moins de 400 m.
Enfin, juste après avoir franchi le ruisseau de Nulle sur la route d’En Siblet, le 27 km privilégiera la grimpette d’un pré pour aboutir au chemin du Bois de Nulle, évitant ainsi 125 m asphaltés.
(6) Le four à pain qui appartient à Daniel Faramaz est dénommé officiellement le « Vieux Four des Bettes ».
(7) Les chemins restaurés et balisés par A Vaulx sentiers que dévaleront les trailers du 27 km sont successivement l’Ancienne Route de Genève, le chemin des Ruppes, enfin celui du Moulin-Chapoty, le dernier à avoir été remis en état avant d’être inauguré le 16 juin 2018.
Ils grimperont également une courte portion du chemin de la Crosta, comprise entre l’Ancienne Route de Genève et le chemin des Ruppes.
(8) Les quatre citadelles préalpines, observées sur le 9 km entre le sud du plateau des Bettes et l’Ancien Chef-Lieu de Saint-Eusèbe, sont : les Bornes, les Aravis, les Bauges et la Chartreuse.
(9) Les chaînons jurassiens, observés sur le 9 km entre le sud du plateau des Bettes et l’Ancien Chef-Lieu de Saint-Eusèbe, sont : l’Epine, le Chat, la Charvaz, Cessens, le Gros Foug, les Princes, enfin le Grand Colombier.
(10) En réalité, six communes sont traversées par le Trail Panoramic de l’Albanais. A Saint-Eusèbe, Hauteville-sur-Fier, Thusy, Vallières-sur-Fier et Vaulx, s’ajoute en effet Sillingy, mais sur une distance insignifiante du Trail du Four à Pain (16 km) : environ 50 mètres à travers le crêt d’Angely, qui plus est partagés avec Vaulx. Raison pour laquelle les organisateurs n’ont pas contacté la mairie de Sillingy.
(11) Sur les cinq mairies concernées par la manifestation, les deux qui apportent une subvention sont :
– Celle de Saint-Eusèbe, tenue par Jean-François Perissoud, qui verse 500 euros.
– Celle de Vallières-sur-Fier, tenue par François Ravoire, originaire de Saint-Eusèbe, qui verse 200 euros.
(12) La participation sur ce cru 2020 sera limitée à 650 compétiteurs : 250 sur le 27 km, 250 sur le 16 km, enfin 150 sur le 9 km.
(13) En raison de l’accélération de la pandémie du Covid-19, et par conséquent des mesures restrictives ordonnées par le pouvoir exécutif, les dirigeants du Trail Panoramic de l’Albanais ont dû renoncer, le 3 avril, à organiser la 1ère édition le dimanche 17 mai 2020. Du coup, ils l’ont reportée au dimanche 22 novembre 2020.
(14) Pour davantage d’infos sur le 1er millésime du Trail du Moulin, disputé à Thusy le 6 octobre dernier sous l’égide de Thusy en Trail, se reporter :
– A sa page Facebook :
https://www.facebook.com/Thusy-en-Trail-1118162371723241/
– A son site Web :
https://www.thusyentrail.com/
– Au blog Courzyvite qui renferme deux reportages :
* La présentation :
https://www.courzyvite.run/blog/2019/10/06/presentation-du-trail-du-moulin-06-10-19/
* Le compte rendu :
https://www.courzyvite.run/blog/2020/09/29/resultats-compte-rendu-et-photos-du-trail-du-moulin-06-10-19/
.
.
.
LE TRAIL PANORAMIC DE L’ALBANAIS SUR LE SITE WEB COURZYVITE :

– Trace et photos du 27 km de 2019 à 2021 (1er volet) :
https://www.courzyvite.run/blog/2021/11/01/trail-panoramic-de-lalbanais-trace-et-photos-du-27-km-1er-volet-de-2019-a-2021/

– Trace et photos du 27 km de 2019 à 2021 (2ème volet) :
https://www.courzyvite.run/blog/2019/06/21/trail-panoramic-de-lalbanais-trace-et-photos-du-27-km-2eme-partie-de-2019-a-2021/

– Trace et photos du 16 km de 2019 à 2021 :
https://www.courzyvite.run/blog/2020/07/30/photos-des-parcours-des-16-et-9-km-du-trail-panoramic-de-lalbanais-22-11-20/

– Trace et photos du 9 km de 2019 à 2021 :
https://www.courzyvite.run/blog/2020/07/31/trail-panoramic-de-lalbanais-trace-et-photos-du-9-km-de-2019-a-2021/

– Cyril Berger : l’enfant du pays à l’épreuve du feu sur le 16 km en 2020 :
https://www.courzyvite.run/blog/2020/07/30/cyril-berger-lenfant-du-pays-a-lepreuve-du-feu-sur-le-trail-panoramic-de-lalbanais-30-07-20/

– 1ère édition fixée au 7 novembre 2021 après les trois annulations survenues en 2020-2021 :
https://www.courzyvite.run/blog/2020/09/17/deuxieme-annulation-du-trail-panoramic-de-lalbanais-22-11-20/
.
.

.
INFOS PRATIQUES POUR L’EDITION DU 7 NOVEMBRE 2021 :

Trois courses :
Le Trail Panoramic (27 km) :
– Participants : espoirs, seniors et vétérans.
– Dimensions : 26,9 km pour 960 m de dénivelé positif et 960 m de dénivelé négatif (précisément 955 m de dénivelé positif et 953 m de dénivelé négatif).
– Point culminant : chemin des Bettes, au coeur du plateau des Bettes, à 687 m d’altitude.
Le Trail du Four à Pain (16 km) :
– Participants : juniors, espoirs, seniors et vétérans.
– Dimensions : 15,5 km pour 500 m de dénivelé (précisément 495 m de dénivelé positif et 495 m de dénivelé négatif).
– Point culminant : chemin des Bettes, au coeur du plateau des Bettes, à 687 m d’altitude.
Le Trail des Féodières (9 km) :
– Participants : cadets, juniors, espoirs, seniors et vétérans.
– Dimensions : 8,7 km pour 250 m de dénivelé (précisément 243 m de dénivelé positif et 243 m de dénivelé négatif).
– Point culminant : pylône de télécommunication des Bettes, à près de 690 m d’altitude.

Inscriptions :
Voie postale :
Avant le vendredi 5 novembre 2021 à l’adresse suivante :
François Vanlaton, 5 La Trésorière, La Bonasse, 74 330 La Balme-de-Sillingy.
Le bulletin d’inscription peut être téléchargé sur le site Web du Trail Panoramic de l’Albanais :
https://9bd145d4-b4ec-4403-97fb-bdac7835d0a0.filesusr.com/ugd/2e3774_537704a2a6744da38756206e2ac0aafa.pdf
En ligne :
Du vendredi 18 décembre 2020 au samedi 6 novembre 2021 à 20 h 00 sur le site Web L-Chrono :
https://inscriptions-l-chrono.com/trailpanoramic2021/select_competition
Vendredi 5 novembre 2021 :
– Horaires : de 15 h 00 à 19 h 00. 
– Lieu : Rrun Seynod (partenaire du Trail Panoramic de l’Albanais), galerie de Géant Casino, Seynod (commune d’Annecy).
Samedi 6 novembre 2021 :
– Horaires : de 14 h 00 à 17 h 00. 
– Lieu : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe)
Jour J :
– Horaires :
Le Trail du Four à Pain (16 km) : de 06 h 30 à 08 h 30.
Le Trail Panoramic (27 km) : de 06 h 30 à 10 h 00.
Le Trail des Féodières (9 km) : de 06 h 30 à 10 h 10.
– Lieu : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).
Quotas de participation :
– Le Trail Panoramic (27 km) : 250 places.
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 250 places.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 150 places. 

Montants des inscriptions :
Voie postale :
– Le Trail Panoramic (27 km) : 25 euros.
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 15 euros.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 10 euros.
En ligne : 
– Le Trail Panoramic (27 km) : 25 euros + 1,25 euro de frais de gestion du site Web L-Chrono, soit 26,25 euros.
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 15 euros + 1,10 euro de frais de gestion du site Web L-Chrono, soit 16,10 euros.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 10 euros + 1 euro de frais de gestion du site Web L-Chrono, soit 11 euros.
Vendredi 5 novembre 2021 :
– Le Trail Panoramic (27 km) : 25 euros.
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 15 euros.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 10 euros.
Samedi 6 novembre 2021 :
– Le Trail Panoramic (27 km) : 25 euros.
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 15 euros.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 10 euros.
Jour J :
– Le Trail Panoramic (27 km) : 28 euros.
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 18 euros.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 13 euros.
Structures collectives (clubs et groupes informels) :
Réduction de 10 % à partir de 15 inscrits.

Remboursements des inscriptions :
Annulation à cause de la Covid-19 :
Dédommagement intégral, y compris les frais de gestion du site Web L-Chrono.
Annulation en dehors de la Covid-19 :
Aucun dédommagement.

Retrait des dossards :
Vendredi 5 mai 2021 :
– Horaires : de 15 h 00 à 19 h 00. 
– Lieu : Rrun Seynod (partenaire du Trail Panoramic de l’Albanais), galerie de Géant Casino, Seynod (commune d’Annecy).
Samedi 6 mai 2021 :
– Horaires : de 14 h 00 à 17 h 00. 
– Lieu : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).
Jour J :

– Horaires :
Le Trail du Four à Pain (16 km) : de 06 h 30 à 08 h 45.
Le Trail Panoramic (27 km) : de 06 h 30 à 09 h 15.
Le Trail des Féodières (9 km) : de 06 h 30 à 9 h 25.
– Lieu : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).

Départs :
Horaires : 
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 09 h 00.
– Le Trail Panoramic (27 km) : 09 h 30.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 09 h 40.
Lieu : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).

Arrivées :
Premiers coureurs :
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 10 h 00, soit 1 h 00 de course.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 10 h 10, soit 30’ de course.
– Le Trail Panoramic (27 km) : 11 h 15, soit 1 h 45 de course.
Barrières horaires :
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 12 h 00, soit 3 h 30 de course.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 12 h 10, soit 2 h 30 de course.
– Le Trail Panoramic (27 km) : 14 h 00, soit 4 h 30 de course.
Lieu : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).

Buvette et restauration rapide : 
Horaire : 11 h 00.
Lieu : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).
Consommations : entre autres bière et hot-dogs/frites.

Remise des prix :
Horaires :
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : 11 h 45.
– Le Trail des Féodières (9 km) : 12 h 05.
– Le Trail Panoramic (27 km) : 12 h 30.
Lieux :
– En cas de beau temps : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).
– En cas de mauvais temps : salle d’animation, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).
Lauréats :
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : les trois premiers hommes et les trois premières femmes par catégories d’âges.
– Le Trail des Féodières (9 km) : les trois premiers hommes et les trois premières femmes au scratch.
– Le Trail Panoramic (27 km) : les trois premiers hommes et les trois premières femmes par catégories d’âges.

Tirage au sort à partir des numéros de dossards :
Horaires :
– Le Trail du Four à Pain (16 km) : juste après la remise des prix qui débute à 11 h 45.
– Le Trail des Féodières (9 km) : juste après la remise des prix qui débute à 12 h 05.
– Le Trail Panoramic (27 km) : juste après la remise des prix qui débute à 12 h 30.
Lieux :
– En cas de beau temps : terrain de boules, route d’Orbessy, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).
– En cas de mauvais temps : salle d’animation, Le Villard (chef-lieu de Saint-Eusèbe).
Récompense : un vol en parapente qui s’élance du col de la Forclaz, à raison d’un par course.

Renseignements complémentaires :
Page Facebook :
– Création : le 27 juin 2019 par Justine Lemoine-Faramaz et Aurélie Laurent.
– Administration : Association des parents d’élèves de Saint-Eusèbe, Laurent Carlioz, Aurélie Laurent, Justine Lemoine-Faramaz et François Vanlaton.
– Lien : https://www.facebook.com/trailpanoramicalbanais/
Page Facebook Evènement :
– Création : le 3 février 2020 par François Vanlaton.
– Administration : Association des parents d’élèves de Saint-Eusèbe, Laurent Carlioz, Aurélie Laurent, Justine Lemoine-Faramaz et François Vanlaton.
– Lien : https://www.facebook.com/events/2411490318952588/
Site Web :
– Création : le 22 décembre 2019 par Justine Lemoine-Faramaz et Alexandra Carlioz.
– Administration : Justine Lemoine-Faramaz.
– Lien : https://trailpanoramic.wixsite.com/trail2020
E-mail de Laurent Carlioz :
laalcarlioz@free.f
E-mail de François Vanlaton :
fvanlaton@cegetel.net
Téléphone de Laurent Carlioz :
06-88-93-62-37.
Téléphone de François Vanlaton :
06-29-11-28-75.
Fonction des personnes citées :
– Laurent Carlioz : un des deux précurseurs du Trail Panoramic de l’Albanais ; vice-président des Amis de Saint-Eusèbe.
– Alexandra Carlioz : compagne de Laurent.
– Aurélie Laurent : vice-présidente de l’Association des parents d’élèves de Saint-Eusèbe.
– Justine Lemoine-Faramaz : présidente de l’Association des parents d’élèves de Saint-Eusèbe.
– François Vanlaton : un des deux précurseurs du Trail Panoramic de l’Albanais.
.

.
PHOTO :

Parcours commun au Trail Panoramic (27 km), au Trail du Four à Pain (16 km) et au Trail des Féodières (9 km), programmés le dimanche 7 novembre 2021 à Saint-Eusèbe dans le cadre de la 1ère édition du Trail Panoramic de l’Albanais.

Km 0,4 : le chemin de Compery, sur la commune de Saint-Eusèbe.
La course s’approche du photographe.
Succédant à la rue de la mairie, aussi raide que brève (une centaine de mètres), cet itinéraire qui intervient entre les km 0,3 et 0,6 prend la forme dun faux plat montant.
Au deuxième plan, à gauche : Le Villard, en l’occurrence le chef-lieu, où sera donné à 9 h 30 le départ. Il est dominé par le clocher de son église néo-classique, bâtie en 1857.

Panorama :
– A gauche de l’église : la salle d’animation où se tiendra à partir de 12 h 00 la remise des prix, mais uniquement en cas de météo maussade.
– Derrière la salle d’animation, à gauche : la ville de Rumilly, capitale de l’Albanais.
– En toile de fond, à gauche : le massif de la Chartreuse, avec le mont Granier à l’extrême gauche.
– En toile de fond, à droite : la montagne du Gros Foug.
– En toile de fond, à gauche de la montagne du Gros Foug : la montagne de Cessens.
– En toile de fond, à gauche de la montagne de Cessens : l’imposant mont du Chat.
– En toile de fond, à gauche du mont du Chat : la chaîne de l’Epine.

Cliché pris le 30 juin 2020 par F.V.