PRESENTATION DE LA VENTRE A TERRE / 07-09-14

2ème édition ce dimanche à Bellevaux

UN PARCOURS SOMPTUEUX MAIS EXIGEANT

Preuve de la qualité de son terrain de jeu, la vallée du Brevon  accueille depuis l’an passé une nouvelle course nature qui s’ajoute ainsi au fameux Trail des Allobroges, en place lui depuis 2001.
Authentique course de montagne de 13,5km pour 1100m de différentiel, la Ventre à Terre a été portée sur les fonts baptismaux par l’association Lou Tavan, qui, en patois savoyard, signifie les taons. Surgie à Bellevaux le 23 septembre 2011 et présidée sans relâche par Clément Meynet-Meunier, âgé de 25 ans, celle-ci compte une cinquantaine d’adhérents, tous amoureux de la montagne, qu’ils soient coureurs ou randonneurs. Bon nombre de personnalités ballavaudes en font bien sûr partie. Telle la plus belle étoile du village en la personne de Fanny Meynet-Cordonnier, bien connue pour avoir récolté l’or dans l’épreuve individuelle des mondiaux de ski-alpinisme, le 12 février 2013 à Pelvoux. Telles encore sa maman Martine, les frères Antoine (aux manettes des Trails de la Vallée du Brevon) et Arnaud Lejeune, les cousins germains Fabien et Olivier Meynet ainsi que Daniel Challande.
Le décor de l’épreuve n’a pas été planté par hasard. Sous l’ombre tutélaire du roc d’Enfer (2243m), authentique vaisseau amiral, l’assaut est donné à l’un de ses satellites, en l’occurrence la pointe de Chalune (2116m), qui, sans doute jalouse de son prestigieux aîné, ne se laisse pas non plus approcher facilement.
Surtout quand on tente de forcer le passage depuis le col de Vésinaz (1802m) par les faces ouest et sud, d’une rare sauvagerie. Et ce à travers une sente aérienne, érodée et directe, quelque peu oubliée des randonneurs qui ne l’ont jamais adoptée, préférant contourner placidement en écharpe les pentes de catastrophe qui dégringolent sous leurs yeux. Malgré leur expérience, les avaleurs de cime semblent tout aussi désorientés. Dos cambrés, boules baissées et langues bien pendantes, ils subissent la moindre aspérité de cet itinéraire d’une rudesse peu banale, tutoyant par moments les barres rocheuses.
Mais quel contraste avec la forêt avenante du départ puis le paysage tout aussi accueillant des alpages de Pététoz, arpentés alors d’une foulée on ne peut plus alerte !
Heureusement, l’heure de la descente a sonné ! Certes, la technicité du sentier s’échappant de Chalune par le versant du levant requiert encore une certaine attention, mais sans commune mesure toutefois avec l’intensité de l’ascension. D’autant plus que le col de Foron (1832m) ouvre enfin les portes de ce ravissant écrin de verdure qu’est le vallon du Petit Souvroz. Ici, tout est douceur et contemplation même si l’inquiétant cerbère du roc d’Enfer n’est jamais bien loin. Le risque est grand alors de vouloir musarder chez Dame Nature au pouvoir si ensorcelant. Mais les efforts consentis tout à l’heure ont été trop violents pour renoncer à la prouesse sportive. Surtout qu’en guise d’épilogue, la forêt aux premières et chatoyantes couleurs automnales dévoile une nouvelle perle : l’admirable hameau de la Chèvrerie (1120m au pont de Joux), si isolé, si perdu, que le temps semble s’y être arrêté, inexorablement.

F.V.
.
.
.
PRONOSTICS SUR LE 13,5KM :

Sur l’épreuve reine (13,5km pour 1100m de dénivelé), dénommée « la Ventre à Terre », Adrien Michaud (Team Scott Odlo Led Lenser et Coureurs du Monde en Isère), auteur d’une année époustouflante, endossera un double costume : celui de parrain et celui de grandissime favori.
Parmi les outsiders, plusieurs personnalités se détachent :
En premier lieu, le Viuzien Nicolas Chardon (Athlé Saint-Julien 74), ex-cycliste, qui démarre remarquablement sa première saison de course à pied comme en témoignent les résultats suivants : 2ème aux Foulées Blanches des Brasses, au 14km des Princes en Foulées et au 18km du Salève, 3ème au Trail des Crêtes à Bellevaux, 14ème en 2h09’30 au Nid d’Aigle, 15ème au Cross des Crêtes de Megève.
Ensuite, les autochtones et cousins germains Fabien et Olivier Meynet (Lou Tavan) qui auront l’avantage de connaître le moindre caillou du parcours. Cette année, le premier a délaissé les aventures au long cours pour un format beaucoup plus light, comme l’illustre son succès probant sur le 31km du Samoëns Trail Tour. Quant au second, il s’est classé 4ème sur le précédent  millésime. Cette année, son principal fait d’armes aura été sa 2ème position aux Allobroges, à seulement 5’44 du Valaisan Jules-Henri Gabioud pour un tracé de 64 bornes.
Quant au Vacheresserand Robin Mottiez (Lou Tavan), il avait terminé 2ème en 2013. Les 53km d’Orsières-Champex-Chamonix qu’il a bouclés à une belle 14ème place risquent cependant de lui être préjudiciables, 10 jours seulement séparant les deux rendez-vous.
Enfin, le Douvainois Martial Collomb (Team Smartwool et Club Athlétique du Bassin Bellegardien) a beaucoup cavalé cette saison, alternant le bon et le moins bon. Le bon, c’est son excellente entame : 3ème sur le 29km des Glaisins, 1er sur le 28km des Princes en Foulées, 6ème sur le 57km de l’Ardéchois, 3ème sur le 30km du Samoëns Trail Tour. Le moins bon, c’est ce qui s’en est suivi : 156ème sur la 6000D, 3h35’49 sur la Course Sierre-Zinal (record personnel en 3h17’31 en 2012). Cependant, il semble avoir retrouvé quelques couleurs : 9ème sur le 23km des Hauts-Forts, 6ème sur le 30km du Matterhorn Ultraks.
Attention au pensionnaire du Team Les Panards Migros Genève Cédric Delachenal, pareillement au Vélo-Club Saint-Julien, qui ne devrait pas être loin de la tête de course, ne cessant en effet de progresser.

Rai en pôle
Chez les filles, la Népalaise Manikala Rai (Club Athlétique du Bassin Bellegardien) devrait en toute logique l’emporter.
Epinglant à satiété le dossard, elle n’a pas toujours été régulière cette année. Deux caractéristiques qui s’apparentent en tous points à celles de Martial Collomb, son compagnon.
Brillante, elle l’a été à l’Ice Trail Tarentaise au contexte relevé (7ème). Avec une concurrence moindre, elle s’est montrée à son avantage dans les compétitions suivantes : 29km des Glaisins (4ème), Princes en Foulées (1ère), 98km de l’Ardéchois (2ème), 38km du Salève (1ère), 23km du Grand Raid 73 (3ème), 53km du Courchevel X-Trail (2ème), 43km des Hauts-Forts (1ère femme et 7ème au scratch). En revanche, elle a fini dans la douleur à la 6000D (10ème). Toutefois, elle n’a pas toujours choisi la facilité, à l’instar de Sierre-Zinal (30ème en 3h53’31) ou du 46km du Matterhorn Ultracks (20ème).
Les Ballavaudes Martine Meynet-Cordonnier, 43 ans, et sa fille Fanny, cadette 1ère année pour avoir vu le jour le 25 mai 1998, sont promises aux avant-postes. En 2013, elles se sont classées 2èmes, la quadra sur le 13,5km, la jeune pousse sur le 6km. Cette année, on les a observées respectivement sur le 23km des Crêtes du Chablais (4ème) et sur la Course Nature du Brevon (3ème).

F.V.

Liste des inscrits sur le 13,5km :
Limitée à 200 concurrents, la manifestation qui comprend deux courses et une marche devrait cette fois-ci faire le plein, et ce contrairement à la saison passée où on recensait en tout et pour tout 165 participants. Vraisemblablement, l’intégration cette année du 13,5km dans le Challenge Running Conseil des Courses de Montagne a dû contribuer quelque peu à ce succès populaire.
Datant du vendredi 5 septembre au soir, la liste des engagés sur le 13,5km englobe 79 noms. Attention, elle n’est cependant pas définitive, les inscriptions étant possible le jour J.
Cette liste, la voici : Liste inscrits VAT 2014
.
.
.
PALMARES DE LA 1ERE EDITION DU 29 SEPTEMBRE 2013 :
.
.
La Ventre à Terre (13,5km) :

Scratch (82 inscrits, 74 classés) :
– 1er (1er senior) : Guillaume Fantin (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h26’26.
– 2ème (1er junior) : Robin Mottiez (Vacheresse) en 1h27’19.
– 3ème (2ème senior) : Philippe De Besses (La Foulée d’Annemasse) en 1h28’20.
Femmes (9 inscrites, 9 classées) :
– 1ère (1ère senior, 22ème au scratch) : Lauriane Foulet-Moreau (Team Trail Quechua) en 1h52’30.
– 2ème (1ère V1, 31ème au scratch) : Martine Meynet-Cordonnier (Bellevaux) en 1h57’54
– 3ème (2ème V1, 40ème au scratch) : Isabelle Velarde (Les Trailers du Môle) en 2h02’13.
.
.
La Casse-Pied (6km) :

Scratch (29 inscrits, 28 classés) :
– 1er (1er cadet) : Corentin Bernaz (Lou Tavan) en 40’21.
– 2ème (1er junior) : Anthony Dejour (Bons-en-Chablais) en 42’35.
– 3ème (2ème cadet) : Victor Germain (Lou Tavan) en 42’39.
Femmes (16 inscrites, 16 classées) :
– 1ère (1ère cadette, 6ème au scratch) : Julie Bron (Les Gets Ski Compétition) en 47’15.
– 2ème (2ème cadette, 7ème au scratch) : Fanny Meynet-Cordonnier (Lou Tavan) en 47’17.
– 3ème (1ère junior, 8ème au scratch) : Anaïs Boucansaud (Athlétic Club Evian, section du Léman Athlétic Club) en 52’07.
.
.
Résultats complets :

Ils figurent sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.fr/13Resultats/VentreATerre2013.pdf
.
.
.
INFOS PRATIQUES :

Deux courses et une randonnée :
Les deux courses :
– La Ventre à Terre
(à partir de la catégorie des cadets) : 13,5km pour 1100m de dénivelé.
– La Casse-Pieds (à partir de la catégorie des benjamins) : 6km pour 400m de dénivelé.
La randonnée :
– La Casse-Pieds : 6km pour 400m de dénivelé.

Un challenge :
Le Challenge Running Conseil des Courses de Montagne (20 manches) dont le 13,5km constitue la 16ème étape.
Site Web : http://www.oxygene74.com/

Renseignements complémentaires :
– Site Web de la Ventre à Terre : 
http://laventreaterre.weebly.com/
– Page Facebook de la Ventre à Terre  :
https://www.facebook.com/pages/La-Ventre-%C3%A0-Terre/550044241698689?fref=ts
.
.
.
PHOTOS :

10391041_839517716081643_4806437509621861140_nParcours de la Ventre à Terre.
Le mur final reliant le col de Vésinaz (1802m) à la pointe de Chalune (2116m). Indiqué en rouge sur l’image, le tracé emprunte d’abord le versant du couchant avant de basculer, en haut du couloir le plus à droite, sur l’adret.
Cliché de Damien Deville (blog Coureur du Chablais).
5402678_orig-1Parrain de cet événement, l’Allingeois Adrien Michaud (Team Scott Odlo Led Lenser et Coureurs du Monde en Isère) sera également le grandissime favori de la course reine, longue de 13,5km pour 1100m de dénivelé.
Cliché de Jean-Louis Estampe, pris le 22 juin 2014 à l’occasion du 23km du Trail des Crêtes du Chablais, où il s’appropriera la 2ème place en 2h27’46.