PRESENTATION DU TRAIL DE MUSIEGES : CONTRAINTES ENVIRONNEMENTALES, FAVORIS ET OUTSIDERS (2EME VOLET) / 21-09-18

LA DEFERLANTE MUSIEGEOISE

Avant même que ne soient frappés les trois coups, la 7ème édition aura déjà marqué les esprits en pulvérisant le record d’affluence qui remontait à 2014 avec 203 concurrents. En effet, à la veille du jour J, pas moins de 263 trailers se sont déjà engagés en ligne ou par courrier. L’absence de difficultés sur les deux parcours proposés, l’apport du Challenge des Trails du Haut-Rhône depuis 2015 puis du Challenge Running Conseil depuis 2016, l’atmosphère envoûtante d’une course de village, peuvent expliquer cet incroyable engouement populaire. Et dire que la médiatisation a été réduite à sa plus simple expression !
En conséquence, il ne reste plus, ce samedi matin, que 37 dossards disponibles, le syndicat intercommunal du Vuache (SIV) (1) ayant fixé le nombre de compétiteurs autorisés, après sa naissance le 1er janvier 2017, à 300 contre 200 à partir de 2014.

Enième tour de vis 
On relèvera la décision prise par ce syndicat, lors de sa réunion du 28 mars dernier à Vulbens, de proscrire tout ravitaillement en zone Natura 2000 dans le mont de Musièges. Or, il se trouve qu’il y en avait un jusqu’à maintenant à son sommet, toit des deux trails à 702 m d’altitude. Un ravito qui permettait opportunément de reprendre des forces après une rude ascension.
Si Rémi Becque et Dan Andric, les têtes pensantes de la manifestation, se sont inclinés, ils n’ont guère apprécié en revanche la tournure des événements. Primo, la résolution a été prise une nouvelle fois verticalement, sans qu’aucune concertation ne soit donc intervenue en amont. Deuxio, ils n’ont été prévenus que le 19 juin dernier par une lettre transmise par le président du SIV, Dominique Ernst. Enfin, pas la moindre raison de cet interdit n’a été officiellement avancée, même si on peut supposer que cette mesure vise à empêcher d’emprunter, avec un véhicule à moteur, la route non autorisée accédant au sommet du mont de Musièges, et ce afin d’installer le ravito.
Du coup, celui-ci a été déplacé au début de la fameuse grosse montée qui conduit au faîte du mont de Musièges, juste avant de traverser la route reliant Musièges à Contamine-Sarzin, et bien sûr situé en lisière de la zone Natura 2000.
En substance, il s’agit pour les chevilles ouvrières de cette manifestation, rassemblées au sein de Musièges Animations, du cinquième interdit enduré depuis leur baptême du feu en 2012. Ancêtre du SIV, le syndicat intercommunal de protection et de conservation du Vuache (SIPCV) avait proscrit en 2014 toute participation supérieure à 200 coureurs. La même année, il avait supprimé le passage sur la panoramique crête nord-ouest du mont de Musièges, avant de contraindre en 2015 les organisateurs à ne plus programmer leur trail du 1er mars au 30 juin. Enfin, en 2016, c’était au tour de la vallée du Fornant et ses eaux cristallines de passer à la trappe (2).
In fine, le problème, c’est qu’à force de charger la barque, elle risque bel et bien de sombrer ou plutôt de se saborder…

Dialogue
Mais que l’on ne s’y méprenne pas, la protection de la nature est une cause essentielle que chacun devrait partager, et à laquelle, il faut le reconnaître sans fard, le SIV, et avant lui le SIPCV dès 1990, ont porté à bout de bras. Leur remarquable travail en témoigne amplement. Mais attention, si les élus du SIV souhaitent faire autorité et consensus en matière environnementale, ils doivent agir en totale transparence, et faire preuve de pédagogie mais aussi d’équité. Toute posture contraire à ces principes ne pourrait que se retourner contre la protection de la nature qu’ils sont censés défendre. Un effet boomerang, en quelque sorte…
Désormais, il est temps pour le SIV d’accueillir les deux hommes-orchestre du Trail de Musièges dans ses réunions où est traité cet événement, et ainsi de débattre cartes sur table. N’agit-t-il pas de cette façon avec le Moto-Club de Chaumont qui gère le terrain de moto-cross et qu’il considère comme un partenaire ? Le compte rendu de la réunion du SIV, tenue le 13 septembre 2017 à Dingy-en-Vuache, l’atteste en effet : « L’assemblée propose dorénavant d’inviter systématiquement les membres du Moto-Club de Chaumont lorsqu’un sujet les concerne ».
Le deux poids deux mesures étant à bannir, l’incompréhension entre le SIV et les Musiègeois étant manifeste, la rencontre semble donc inéluctable. Et ce d’autant plus que le trail, de par sa popularité grandissante, comme le démontre l’affluence record à Musièges, est devenu un phénomène incontournable. Ne prend-t-il pas en effet toute sa part dans la promotion des territoires ruraux ou périurbains où il s’invite ? Sans aucun doute ! Ironie de l’histoire, et par chance, cette volonté des organisateurs de trail de porter aux nues ces contrées périphériques coïncide avec l’un des objectifs majeurs du… SIV ! En effet, celui-ci participe pleinement à la valorisation du patrimoine local, qui passe notamment par le balisage et l’entretien d’un réseau de plus de 150 km de sentiers de randonnée. Des sentiers qui, de toute évidence, ne peuvent que drainer du monde, à l’image des… trails !

Incertitude sur le 22, limpidité sur le 11
Sinon, deux duels retiendront l’attention sur l’épreuve reine du 22 km : d’abord, celui opposant le Genevois Simon Senn, recordman du 11 km l’an passé, au Chablaisien  Victorien Duval. Un affrontement qui pourrait bien être arbitré par le Favergien Stéphane Avrillon qui remet en jeu son titre acquis l’an passé. Ensuite, le combat que se livrera l’enfant du val des Usses Nadège Vignand, lauréate sortante, à la Tarine Anne-Lyse Chamiot-Poncet.
En revanche, mauvaise nouvelle avec la blessure, contractée il y a une quinzaine de jours à l’aine, dont a été victime le gendarme seynodien Thierry Belzuz, 2ème en 2017, qui, la mort dans l’âme, a dû déclaré forfait ce vendredi 21.
Enfin, sur le 11 km, un autre Favergien en la personne de Philippe Gonthier ainsi que l’Annécienne Aurélie Chaine auront largement la faveur des pronostics.
Attention toutefois qu’aucun autre nom ne vienne, samedi, viser les premières places !

F.V.

(1) Regroupant 11 communes du secteur mais pas Musièges, le syndicat intercommunal du Vuache détient de puissants pouvoirs. Il est ainsi habilité à avaliser ou à prohiber un événement sportif sur le site Natura 2000 qu’il gère, dénommé « massif du mont Vuache », et qui regroupe depuis le 30 avril 2006, à travers 2050 ha, les trois contrées suivantes :
– La montagne du Vuache.
– Le mont de Musièges.
– La vallée du Fornant qui sépare la montagne du Vuache du mont de Musièges.
Rappelons que le réseau Natura 2000 a été institué par deux directives européennes : la directive Oiseaux datant de 1979 et la directive Habitats remontant à 1992. Ce réseau rassemble des sites naturels caractérisés par la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats. Par ricochet, ces sites bénéficient de mesures de protection et de gestion spécifiques.
(2) Les causes des quatre premiers interdits affectant le Trail de Musièges, et émanant de l’ex-syndicat intercommunal de protection et de conservation du Vuache, sont les suivantes :
– Interdiction de dépasser la limite des 200 inscrits, et ce depuis 2014 : fragilité du milieu naturel. Dans un geste qui honore le syndicat intercommunal du Vuache, ce chiffre passera à 300 inscrits à partir de 2017.
– Interdiction de disputer le trail sur la crête nord-ouest du mont de Musièges, et ce  depuis 2014 : fragilité du milieu naturel ; itinéraire trop exposé car vertigineux.
– Interdiction de disputer le trail sur une période allant du 1er mars au 30 juin, et ce depuis 2015 : reproduction et élevage d’une importante faune sauvage ; abondance et variété de la flore.
– Interdiction de disputer le trail dans la vallée du Fornant, et ce depuis 2016 : fragilité du milieu naturel.
.    
.
.
FAVORIS ET OUTSIDERS SUR LE TRAIL DU VAL DES USSES :
.
.
Dimensions :

22,2 km pour 1050 m de dénivelé.
.
.
Records à battre :

– Participation : 117 inscrits en 2014. 146 inscrits à J-1 en 2018.
– Hommes : Jérôme Tissier (Team Technicien du Sport Seynod) en 1h43’24 en 2016.
– Femmes : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 2h04’22 en 2017.
.
.
Favoris :

– Victorien Duval (Athlétic Club Evian).
– Simon Senn (Suisse, Petit Lancy).

Principaux outsiders masculins :
– Stéphane Avrillon (Team Rrun Annecy Seynod et Espérance Favergienne).
– David Martin (Sallanches).
– Alfred Robillod (Les Alligators Seynod Triathlon).
– Thierry Rouleau (Ain-Est Athlétisme).

Autres outsiders masculins :
– Damien Berchet
(Reignier).
– Stéphane Brun
(Ville-la-Grand).
– Pierre Carrillat 
(Non à la Chasse le Dimanche).
– Jean-Patrick Fuss (ASPTT Annecy Athlétisme).
– Emmanuel Maison (Albanais Athlé).
– Valentin Rivalan (Sallenôves).
– Adrien Thuillé (Ain-Est Athlétisme).

Favorites :
– Anne-Lyse Chamiot-Poncet 
(Bozel).
– Nadège Vignand
 (ASPTT Annecy Athlétisme).

Principaux outsiders féminins :
– Béatrice Berrod (Ain-Est Athlétisme).
– Odile Curdy (Evian Off Course).
– Amélie Dubois (Courir à Poisy).

Autres outsiders féminins :
– Julie Colin 
(Athlé Saint-Julien 74).
– Mélanie Devynck (Triathlon Bassin Bellegardien).
– Christine Van Aarburg Duval (Team des 6 Ifs).
.
.
.
FAVORIS ET OUTSIDERS SUR LE TRAIL DECOUVERTE DU MONT DE MUSIEGES :
.
.
Dimensions :

11,2 km pour 762 m de dénivelé.
.
.
Records à battre :

– Participation : 105 inscrits en 2016. 117 inscrits à J-1 en 2018.
– Hommes : Simon Senn (Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 49’30 en 2017.
– Femmes : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h02’37 en 2016.
.
.
Favori :

– Philippe Gonthier (Stäubli Sports).

Principaux outsiders masculins :
– David Drost (Pers-Jussy).
– Tom Giet (Team Bionic).

Autre outsider masculin :
– Maxime Duclos (Football Club de Frangy).

Favorites :
– Aurélie Chaine, ex-Perret
 (ASPTT Annecy Athlétisme).

Principal outsider féminin :
– Léa Pernoud (Sill’N Run).

Autres outsiders féminins :
– Sylvie Chatenoud
(Frangy).
– Marion Dussauge (Etoile Sportive de Chilly).
– Alexandra Fiorentini 
(Châtillon-en-Michaille).
.
.

.
PALMARES DEPUIS 2012 :
.
.
28 avril 2012 :

12,4 km (77 inscrits dont 19 femmes, 70 classés dont 17 femmes) :
 1er (1er V1) : Baptiste Choutkoff (Team Sport Léo le Lysosome) en 1h02’44.
 1ère (1ère senior, 14ème au scratch) : Karine Marguerettaz (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h13’11.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/12Resultats/TraildeMusieges2012.pdf
.
.
27 avril 2013 :

16 km (49 classés dont 11 femmes) :
 1er (1er senior) : Michael Nançoz (Suisse, Team Planet Endurance) en 1h22’55.
 1ère (1ère V1, 16ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h40’47.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/13Resultats/TrailMontMusiege2013.pdf
.
.
26 avril 2014 :

22,4 km (117 inscrits, 103 classés dont 14 femmes, record de participation) :
– 1er (1er senior) : Adrien Michaud (Team Scott Odlo Led Lenser et Coureurs du Monde en Isère) en 1h39’01.
 1ère (1ère senior, 28ème au scratch) : Maïlys Drevon (Villaz), chrono non divulgué.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/14Resultats/TrailMusieges2014.pdf

6,8 km (86 inscrits, 73 classés dont 18 femmes) :
– 1er (1er senior) : Gilles Schenevey (Suisse, Team Running Conseil Oxygène) en 29’57.
 1ère (1ère senior, 25ème au scratch) : Christelle Goutaz (Chilly) en 41’28.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/14Resultats/TrailMusieges2014.pdf
.
.
26 septembre 2015 :

22,2 km (44 inscrits, 43 partants, 39 classés dont 6 femmes) :
– 1er (1er senior) : Sébastien Buet (Athlé Saint-Julien 74, Brasserie La Gabelle et Terre d’Horizons) en 1h40’03.
 1ère (1ère senior, 21ème au scratch) : Christine Von Aarburg Duval (Team des 6 Ifs) en 2h34’18.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2015/musieges_trail_22.pdf

11,2 km (61 inscrits, 58 partants, 58 classés dont 23 femmes) :
– 1er (1er senior) : Nicolas Leblanc (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club) en 52’57.
– 1ère (1ère V1, 5ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h02’54.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2015/musieges_trail_12.pdf
.
.
24 septembre 2016 :

22,2 km (81 inscrits, 79 partants dont 11 femmes, 77 classés dont 10 femmes, 2 abandons dont 1 femme) :
– 1er (1er senior) : Jérôme Tissier (Team Technicien du Sport Seynod) en 1h43’24.
 1ère (1ère senior, 45ème au scratch) : Angéline Girel (Montanges) en 2h29’52.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2016/trail_de_musieges_22.pdf

11,2 km (96 inscrits, 92 partants, 92 classés dont 17 femmes) :
– 1er (1er senior) : Nicolas Leblanc (Allinges) en 53’29.
 1ère (1ère V1, 11ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h02’37.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2016/trail_de_musieges_11.pdf
.
.
23 septembre 2017 :

22,2 km (86 inscrits, 83 partants, 82 classés dont 15 femmes, 1 abandon) :
– 1er (1er ) : Stéphane Avrillon (Team Technicien du Sport Seynod et ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h44’56.
 1ère (1ère V1, 18ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 2h04’22.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2017/trail_de_musieges_22.pdf

11,2 km (105 inscrits, 102 partants, 102 classés dont 21 femmes, record de participation) :
– 1er (1er senior) : Simon Senn (Suisse, Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 49’30.
 1ère (1ère senior, 44ème au scratch) : Julie Colin (Team des 6 Ifs) en 1h13’22.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2017/trail_de_musieges_11.pdf
.
.
.
PARCOURS :
.
.
Le Trail Court du Val des Usses (22,2 km pour 1050 m de dénivelé) : 

Le parcours est identique à celui de 2016. En revanche, par rapport à 2017, il y a une très légère différence qui intervient à l’arrivée. En effet, les trailers emprunteront opportunément des pâturages, et ce au dépens de la route départementale 187 qui relie le village de Musièges au hameau du Malpas, soit 200 m de plus au final.
Rappelons que le millésime 2016 avait connu deux substantielles modifications par rapport à celui de 2015, le syndicat intercommunal de protection et de conservation du Vuache ayant proscrit l’accès à la vallée du Fornant, et ce à partir du 10ème km.
Les organisateurs s’étaient alors tournés vers la commune de Chilly où avait été déniché un tracé de 4,3 km, compris entre le km 1,5 et le km 5,8. Seconde nouveauté, les trailers, une fois surgis au Malpas (km 12,6), avaient dû délaisser le coeur de la vallée du Fornant pour continuer à dévaler jusqu’au pont du Pissieu (km 13). De là, démarrait la courte mais rude ascension, terriblement caillouteuse, accédant au plateau de Contamine-Sarzin.
Du coup, ces changements avaient réduit le dénivelé qui est passé de 1157 à 1050 m.

Quatre difficultés majeures attendent les concurrents :
– Première grimpée : entre le pont Eiffel qui enjambe les Usses au hameau de Serrasson (328 m d’altitude) et le point coté 469 m, situé sur la route départementale 197, peu avant le hameau de Quincy.
– Deuxième grimpée : entre l’église Saint-Aquilin à Frangy (330 m d’altitude) et le village de Chaumont (600 m d’altitude).
– Troisième grimpée : entre le pont du Pissieu (430 m d’altitude) et le plateau de Contamine-Sarzin (540 m d’altitude).
– Quatrième grimpée : entre d’une part la limite départageant les communes de Contamine-Sarzin et de Musièges (400 m d’altitude), et d’autre part le mont de Musièges (702 m d’altitude), toit du trail.
In fine, il semble bien que le dénivelé n’atteigne que 900 m environ, soit un chiffre inférieur aux 1050 m annoncés.
.
.
Le Trail Découverte du Mont de Musièges (11,2 km pour 762 m de dénivelé) :

Le parcours est analogue à celui de 2016. En revanche, par rapport à 2015 et 2017, il y a une très légère différence qui intervient au départ et à l’arrivée. En effet, les trailers emprunteront opportunément des pâturages, et ce au détriment de la route départementale 187 qui relie le village de Musièges au hameau du Malpas, soit 400 m de plus au final.
Depuis 2016, le tracé est commun avec le 22,2 km à partir du point 445 m, situé au moment de quitter la route départementale 187, peu avant le pont du Pissieu.

L’itinéraire est pimenté par deux grosses difficultés :
– Première grimpée : entre d’une part le point coté 445 m, situé au moment de quitter la route départementale 187, peu avant le pont du Pissieu, et d’autre part le plateau de Contamine-Sarzin (540 m d’altitude).
– Deuxième grimpée : entre d’une part la limite départageant les communes de Contamine-Sarzin et de Musièges (400 m d’altitude), et d’autre part le mont de Musièges (702 m d’altitude), point culminant du trail.
In fine, il semble bien que le dénivelé n’atteigne qu’un peu plus de 500 m, soit un chiffre inférieur aux 762 m annoncés.
.
.
F.V
.
.
.
LE TRAIL DE MUSIEGES SUR LE SITE WEB COURZYVITE :

– Présentation de l’édition 2012 : 
http://www.courzyvite.run/blog/2012/04/27/presentation-du-trail-du-mont-musieges-28-04-12/

– Résultats, compte rendu et photos de l’édition 2012 :
http://www.courzyvite.run/blog/2012/04/29/resultats-compte-rendu-et-photos-du-trail-du-mont-musieges-28-04-12/

– Présentation de l’édition 2013 : 
http://www.courzyvite.run/blog/2013/04/26/presentation-du-noz-trail-ex-trail-du-mont-musieges-27-04-13/

– Résultats, compte rendu et photos de l’édition 2013 :
http://www.courzyvite.run/blog/2013/04/28/resultats-et-compte-rendu-du-noz-trail-ex-trail-du-mont-musieges-27-04-13/

– Résultats et compte rendu de l’édition 2014 :
http://www.courzyvite.run/blog/2014/04/27/resultats-et-compte-rendu-du-trail-du-mont-musieges-26-04-14/

– Présentation de l’édition 2015 :
http://www.courzyvite.run/blog/2015/09/25/presentation-du-trail-du-mont-musieges-26-09-15/

– Présentation de l’édition 2016 (1er volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/10/presentation-du-trail-de-musieges-24-09-16/

– Présentation de l’édition 2016 (2ème volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/21/presentation-du-trail-de-musieges-2eme-volet-24-09-16/

– Résultats, compte rendu et premières photos de l’édition 2016 :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/27/resultats-compte-rendu-et-premieres-photos-du-trail-de-musieges-24-09-16-2/

– Photos du 22,2 km de l’édition 2016 :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/28/photos-du-24km-du-trail-de-musieges-24-09-16/

– Photos du 11,2 km de l’édition 2016 :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/29/photos-du-11km-du-trail-de-musieges-24-09-16/

– Présentation de l’édition 2017 :
http://www.courzyvite.run/blog/2017/09/22/presentation-du-trail-de-musieges-23-09-17/

– Photos du 22,2 km de l’édition 2017 :
http://www.courzyvite.run/blog/2017/09/28/photos-du-trail-de-musieges-23-09-17/

– Photos du 11,2 km de l’édition 2017 :
http://www.courzyvite.run/blog/2017/09/30/photos-du-11km-du-trail-de-musieges-23-09-17/

– Résultats, compte rendu et dernières photos de l’édition 2017 :
http://www.courzyvite.run/blog/2018/09/11/en-attendant-ledition-2018-du-trail-de-musieges-retour-par-le-texte-et-limage-sur-celle-du-23-septembre-2017/

– Présentation de l’édition 2018 : en mémoire de Guillaume Besson (1er volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2018/09/20/presentation-du-trail-de-musieges-1er-volet-en-memoire-de-guillaume-besson-22-09-18/
.
.
.
PHOTO :
Tom Giet (Team Bionic), un des principaux outsiders du 11 km, disputé le samedi 22 septembre 2018 dans le cadre de la 7ème édition du Trail de Musièges.
Cliché pris le 23 septembre 2017 par Jean-Luc Caron (site Web Partenaire-Image) à l’occasion du 7ème Trail de Musièges où Tom s’appropriera, sur le 4ème Trail Découverte du Mont de Musièges (11 km), la 6ème place (2ème jeune) en 57’47.
Image réalisée à l’arrivée.
A gauche, on distingue Gérard Costa, fondateur en 1981 du Challenge Running Conseil des Courses de Montagne et dont il est toujours le principal animateur. Un challenge qui intégrait alors pour la première fois le Trail de Musièges. Gérard reviendra ce samedi 22 septembre en assistant à la remise des prix.