PRESENTATION DU DEFI DE FORT-L’ECLUSE : LES PRONOSTICS / 29-04-18

NOUVELLE MAREE HUMAINE POUR UNE COURSE DELIRANTE !

« Organiser une course n’est pas chose facile. L’organiser deux fois en à peine un peu plus de cinq mois, c’est presque de la folie ! », reconnaît Jonathan Laurenti, une des têtes pensantes de cette version number two du Défi de Fort-l’Ecluse, qui succéda l’an passé à l’ancienne mouture, disparue après le millésime 2013.

Cette figure emblématique de l’association gessienne Trail The World évoque ainsi la difficulté, une fois éteints les lampions de l’édition du 19 novembre 2017, à se remettre au travail : « Se remobiliser soi-même, ce n’était déjà pas évident, mais remobiliser nos chevilles ouvrières, nos bénévoles, nos partenaires, et plus encore nos coureurs, ça l’était encore moins », ajoute-t-il.

Il rappelle que l’organisation n’est strictement pour rien dans ce changement radical de date : « La communauté de communes du Pays de Gex qui est propriétaire et gestionnaire de Fort-l’Ecluse nous a annoncé que celui-ci serait fermé pour travaux de novembre 2018 à avril 2019, d’où le transfert de notre manifestation en ce mois d’avril. Et c’est pour le même motif que le Défi reviendra l’an prochain à l’automne. »

Du coup, les inscriptions ont démarré cahin caha, à tel point que John et ses amis du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, toujours sur le pont, sans oublier ceux du Léman Trail, ont très vite compris qu’il serait quasiment impossible de retrouver les 495 engagés de l’an dernier. En l’occurrence, l’affluence la plus considérable que n’ait jamais connue une course nature dans le pays de Gex.

N’empêche, les automatismes qui avaient si bien fonctionné sur le précédent épisode ont fini par revenir, et les coureurs avec, comme l’illustrent les 391 trailers qui se sont inscrits en ligne. Conséquence de cette déferlante, les retardataires du samedi après-midi, et surtout ceux du dimanche matin, pourraient bien grossir encore le peloton, et ainsi permettraient d’approcher la foule pléthorique de 2017. Comme par magie, comme par mimétisme, pour ainsi dire, avec l’éclat et la grandiosité du décor qui enveloppe ce défi unique en son genre. Unique parce qu’il marie on ne peut mieux la prouesse des trailers à la valorisation d’un extraordinaire patrimoine culturel, le Fort-l’Ecluse pardi, et naturel, le défilé de l’Ecluse bien sûr, où se complaisent les eaux chatoyantes et sinueuses du Rhône. Unique encore par les 917 marches à gravir dans les entrailles du fort, rendant cette épreuve proprement délirante.

F.V.
.
.
.
ARTICLE DE L’HEBDOMADAIRE « LA TRIBUNE REPUBLICAINE » :

Ci-dessous, vous trouverez l’annonce, en date du jeudi 29 mars 2018. Son auteur est le  journaliste Julien Champclos :

http://www.latribunerepublicaine.fr/a-la-une-la-tribune-republicaine/leaz-rendez-vous-le-29-avril-pour-une-epreuve-dantesque-ia921b0n196444# .
.
.
.
ARTICLE DU QUOTIDIEN « LE DAUPHINE LIBERE » :

Ci-dessous, vous trouverez l’annonce figurant en page sports de l’édition de Bellegarde et Pays de Gex, en date du dimanche 29 avril 2018, qui brosse le portrait de Simon Senn (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), un des deux favoris. Son auteur est le correspondant Vincent Malaguti.

Télécharger (PDF, 306KB)


.
LUDOVIC POMMERET ET CLEMENTINE GEOFFRAY, ATTRACTIONS DE CE 12EME MILLESIME

Deux noms émergent parmi les favoris !

Tout d’abord, Ludovic Pommeret, grande vedette de l’équipe de France de trail, avec bientôt quatre sélections dans son palmarès, la dernière programmée le 12 mai prochain en Espagne à l’occasion des championnats du monde. L’année 2018 a embelli encore un peu plus sa légende, le natif de Valloire disputant d’affilée, en mars, les quatre étapes de la Pierra Menta (18ème avec Florent Besses) puis le 46 km du Trail du Ventoux (2ème à seulement 30’’ du Suisse Marc Lauenstein).

Chez les filles, on saluera la présence remarquée de Clémentine Geoffray, ancienne internationale de canoë-kayak pour avoir notamment enlevé quatre titres par équipe en 2011 et 2012 comme junior. Convertie au trail en septembre 2014, celle qui a grandi à Ambronay, à proximité d’Ambérieu-en-Bugey, s’est très vite imposée sur trail court, terminant aux France 2ème en 2014 en open, 5ème en 2015 et 2016, enfin 6ème en 2017.

Ludovic aura pourtant fort à faire avec son coéquipier bellegardien, le Suisse Simon Senn, lauréat sortant, qui devrait se montrer à son avantage sur une distance aussi courte. Les deux hommes ont pour point commun de ne pas se ménager, tant en compète qu’en entraînement (pour Ludo, 4 heures de vélo la veille du Défi dans le pays de Gex et le Jura !).
Quant au talentueux junior Simon Paccard, dauphin de Senn en 2017, il a déclaré forfait en raison d’une cheville endolorie, préférant jouer la sécurité sur une saison qui s’annonce longue pour lui.

Sinon, l’ultime marche devrait faire l’objet d’une bataille d’anthologie entre l’ex-nageur Grégoire Berthon, 3ème en 2017, l’ex-cycliste Nicolas Chardon, 5ème et meilleur descendeur en 2017, enfin l’espoir Anthony Felber qui prendra tous les risques en partant sans eau.

Pour sa part, Clémentine sera la grandissime favorite, à condition toutefois que Laure Tassion, fondeuse de haut niveau jusqu’en 2013, ne pointe le bout de son nez comme elle en est coutumière, à l’image de la Corrida de Bellegarde et du 12 bornes du Trail de la Michaille. Deux récentes épreuves qui tombèrent sans coup férir dans son escarcelle.

L’ex-spécialiste de 800 et 1500 m, Anaïs Boucansaud, aujourd’hui coureuse de montagne (2ème du Challenge Running Conseil en 2017), montera, sauf accident, sur la boîte. A coup sûr, elle sera accompagnée par la quadra Nadège Vignand, traileuse courte distance par excellence (3ème du Défi et 1ère du Challenge du Haut-Rhône en 2017). Reste à savoir dans quel ordre.

Enfin, on soulignera la venue des importantes délégations suivantes :
Berthies Sport, leader du running dans le pays de Gex, que manage Grégoire Berthon.
Chamonix-Mont-Blanc Marathon et Evian Off Course pour la Haute-Savoie. N’oublions pas non plus le Faucigny Athlétic Club à Cluses, représenté par ses deux principaux dirigeants que sont Daniel Vanel, président-entraîneur, et Gilles Farina, vice-président.
L’Union Athlétique des Couleurs à Morestel, pour le Nord-Isère.

F.V.
.
.
Favoris :
– Ludovic Pommeret (Berthies Sport, Team Hoka One One et Club Athlétique du Bassin Bellegardien) et demeurant à Prévessin-Möens.
– Simon Senn (Suisse, Club Athlétique du Bassin Bellegardien), né le 13 décembre 1986 et demeurant à Petit-Lancy (canton de Genève).
.
.
Principaux outsiders masculins :
– Grégoire Berthon (Berthies Sport), né le 28 juin 1991 et demeurant à Ségny (01).
– Nicolas Chardon, né le 14 janvier 1988 et demeurant à Viuz-en-Sallaz (74).
– Anthony Felber (Crazyounguys et ASPTT Annecy Athlétisme), né le 16 septembre 1997 et demeurant à Poisy (74).
.
.
Outsiders masculins de second plan :
– Rémi Bibard (Evian Off Course), né le 12 décembre 1991 et demeurant à Thonon-les-Bains (74).
– Alexandre Cesné (Hoka et NCS), né le 9 octobre 1990 et demeurant à Plan-les-Ouattes (canton de Genève).
– Pierre Dubreuil (Pass J’aime Courir), né le 8 janvier 1997 et demeurant à Mieussy (74).
– Mathias Girel, né le 9 novembre 1982 et demeurant à Montanges (01).
– Damien Jeanjean (Ambérieu Marathon), né le 7 septembre 1988 et demeurant à Ambérieu-en-Bugey (01).
– Jérémy Lenormand (Wgtn The Crew), né le 14 juin 1994 et demeurant à Habère-Lullin (74).
– Emmanuel Ranchin (Chamonix-Mont-Blanc Marathon), né le 2 juillet 1975 et demeurant à Chamonix-Mont-Blanc (74).
– Adrien Thuillé (Ain-Est Athlétisme), né le 5 février 1992 et demeurant à Pougny (01).
– Daniel Vanel (Faucigny Athlétic Club), né le 31 août 1972 et demeurant à Cluses (74).
– Mathieu Vuillermoz, né le 26 décembre 2000 et demeurant à Echallon (01).
– Jérôme Wery (Régiment Médical de La Valbonne), né le 19 octobre 1975 et demeurant à Ambronay (01).
.
.
Autres outsiders masculins :
– Maxime Cannizzaro (Les Foulées des Carrons), né le 15 mars 1986 et demeurant à Priay (01).
– Olivier Dubreuil, né le 4 mai 1966 et demeurant à Mieussy (74).
– Gilles Farina (Faucigny Athlétic Club), né le 4 mars 1959 et demeurant à Thyez (74).
– Louis Felber (Difluid), né le 11 mai 1966 et demeurant à Poisy (74).
– Stéphane Justamon, né le 3 mars 1970 et demeurant à Ambérieu-en-Bugey (01).
– Emmanuel Maison (Rumilly Haute-Savoie Athlétisme, section d’Annecy Haute-Savoie Athlétisme), né le 15 décembre 1978 et demeurant à Rumilly (74).
– Florian Marsollier (Wgtn The Crew), né le 27 novembre 1999 et demeurant à Montcel (73).
– Marco Minoggio (Berthies Sport), né le 22 janvier 1982 et demeurant à Sergy (01).
– Eric Mougey (Evian Off Course), né le 1er juillet 1972 et demeurant à Thonon-les-Bains (74).
– Nicolas Pouzargue, né le 2 décembre 1984 et demeurant à Sauverny (01).
– Mickaël Voisin, né le 13 janvier 1981 et demeurant à Larringes (74).
– Florian Zuccalli (Les Princes en Foulées), né le 28 octobre 1989 et demeurant à Seyssel (74).
.
.
Favorites :
– Clémentine Geoffray (Ambérieu Marathon), née le 24 octobre 1994 et demeurant à Ambérieu-en-Bugey (01).
– Laure Tassion (Athlé Saint-Julien 74), née le 19 mai 1990 et demeurant à Bellegarde (01) ou à Beaufort-sur-Doron (73). Très incertaine !
.
.
Principaux outsiders féminins :
– Anaïs Boucansaud (Evian Off Course), née le 29 août 1991 et demeurant à Thonon-les-Bains (74).
– Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme), née le 19 décembre 1972 et demeurant à Desingy (74).
.
.
Outsiders féminins de second plan :
– Marion Blanchet
 (Courir Nature Saint-Jean-de-Niost), née le 12 février 1988 et demeurant à Dagneux (01).
– Virginie Pailloux (Evian Off Course), née le 17 janvier 1984 et demeurant à Larringes (74).
.
.
Autres outsiders féminins :
– Gaëlle Brocher (CAP Seillon), née le 14 mai 1965 et demeurant à Bourg-en-Bresse (01).
– Alice Chaboud (Trispiridon Oyonnax), née le 2 janvier 1980 et demeurant à Champdor-Corcelles (01).
– Anja Frank (Allemagne, Ain-Est Athlétisme), née le 27 avril 1978 et demeurant à Thoiry (01).
– Isabelle Marchand, ex-Friedli (Berthies Ladies), née le 16 août 1982 et demeurant à Echenevex (01).
– Marie-Laure Mougey (Evian Off Course), né le 26 mars 1975 et demeurant à Thonon-les-Bains (74).
.
.

.
LE DEFI DE FORT-L’ECLUSE SUR LE SITE WEB COURZYVITE :

– Présentation de l’édition 2017 : la résurrection d’une course unique en son genre (1er volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2017/08/01/la-resurrection-dune-course-unique-en-son-genre-le-defi-de-fort-lecluse-19-11-17/

– Présentation de l’édition 2017 : les pronostics (2ème volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2017/11/19/presentation-du-defi-de-fort-lecluse-pronostics-19-11-17/

– Résultats et photos de l’édition 2017 (1er volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2018/04/26/defi-de-fort-lecluse-retour-sur-ledition-du-19-novembre-2017-illustree-par-330-photos-inedites-1er-volet/

– Photos de l’édition 2017 (2ème volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2018/04/27/defi-de-fort-lecluse-retour-sur-ledition-du-19-novembre-2017-illustree-par-330-photos-inedites-2eme-volet/
.
.
.
PHOTOS :

Ludovic Pommeret (Berthies Sport, Team Hoka One One et Club Athlétique du Bassin Bellegardien), un des deux favoris du 12ème Défi de Fort-l’Ecluse, disputé le dimanche 29 avril 2018 à Léaz.
Cliché pris le 2 mai 2015 par Alexandre Garin (site Web TPS Infos) à l’occasion du 13ème Trail Nivolet-Revard, concouru à Voglans, où Ludovic s’appropriera sur le 51 km la 1ère place (1er senior) en 4h20’52.
Image réalisée à l’arrivée.
Le Suisse Simon Senn (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), un des deux favoris du 12ème Défi de Fort-l’Ecluse, disputé le dimanche 29 avril 2018 à Léaz.
Cliché pris le 19 novembre 2017 par Jean-Claude Delachenal à l’occasion du 11ème Défi de Fort-l’Ecluse où Simon s’appropriera la 1ère place (1er senior) en 1h11’49.
Image réalisée à l’arrivée, jugée sur la place d’armes du fort inférieur.
Clémentine Geoffray (Ambérieu Marathon), favorite du 12ème Défi de Fort-l’Ecluse, disputé le dimanche 29 avril 2018 à Léaz.
Cliché pris le 7 septembre 2014 par Emmanuel Marquez (quotidien « Le Progrès ») à l’occasion de la 16ème Ronde des Grangeons, concourue à Ambérieu-en-Bugey. Clémentine s’appropriera sur le Trail du Ramequin (29 km) la 1ère place féminine (1ère senior, 15ème au scratch) en 3h02’38.