PRESENTATION DU TRAIL DE MUSIEGES / 23-09-17

FAIRE VIVRE TOUT UN VILLAGE, TEL EST LE SLOGAN DES MUSIEGEOIS A L’OCCASION DE LEUR COURSE NATURE !

A la clôture des inscriptions en ligne, soit à 13h de l’échéance, 148 trailers dont 76 sur le 22km et 72 sur le 11km ont déjà paraphé leur engagement pour cette 6ème édition, orchestrée comme les cinq précédentes par Musièges Animations. De quoi rasséréner les inlassables chevilles ouvrières de cette association, surgie dès 1978, qui n’hésitent pas à déployer des trésors d’énergie pour préserver et raffermir l’identité de cette commune de 377 habitants, pour lui apporter un supplément d’âme, bref pour la faire vivre. Une commune dont le chef-lieu, blotti dans son écrin de verdure originel sur un admirable plateau, parfois balayé par le vent, souvent inondé de soleil (1), fait la fierté de toute la communauté musiégeoise et du val des Usses.

Des parcours abordables
En conséquence, la participation pourrait bien s’approcher, sinon dépasser celle établie l’an passé qui s’élevait à 177 unités, soit la deuxième affluence dans l’histoire de cette manifestation après celle de 2014 culminant quant à elle à 203 compétiteurs. Une hypothèse d’autant plus plausible que Râ est bien décidé, le jour J, à darder dès l’aurore ses flèches acérées.
Mais l’atout maître qui peut expliquer au premier chef une telle ferveur populaire est en vérité l’accessibilité des deux trails au plus grand nombre. La palme revient au trail découverte, avec un ratio distance-dénivelé raisonnable (11km pour 500m), et un tracé dépourvu de la moindre technicité. Les athlètes occasionnels ou profanes ne s’y sont pas trompés, investissant massivement cette compète. Quant au 22 bornes, s’il requiert davantage d’expérience de par un dénivelé plus corsé (900m), il n’en est pas pour autant insurmontable, les pentes de cataclysme et la technicité étant absentes de son menu.
Autre carte maîtresse, l’incroyable chaleur humaine qui y règne, mêlée à beaucoup de simplicité. A vrai dire, la marque de fabrique des courses de village, aux antipodes de l’atmosphère mercantile des grands barnums…

Double challenge
Par ailleurs, et c’est une première, l’épreuve reine des 22km rejoint le prestigieux Challenge Running Conseil des Courses de Montagne, mis en place dès 1981 sous l’impulsion de l’emblématique Gérard Costa, âgé de 67 ans, qui effectuera en personne le déplacement.
Enfin, pour la troisième année consécutive, aussi bien le 22 que le 11km marqueront des points pour le Challenge des Trails du Haut-Rhône qui, en raison de sa popularité grandissante depuis sa naissance en 2015, ne peut que drainer du monde. A commencer par leurs deux actuels leaders que sont le Suisse Simon Senn, 30 ans, et la Desingeoise Nadège Vignand, 45 ans, présents respectivement sur le Trail Découverte du Mont de Musièges et le Trail Court du Val des Usses.
Mais qui sait si cette foule attendue ne se serait-elle pas transformée en déferlante si les deux omniprésentes têtes pensantes que sont Dan Andric (2), 26 ans, et Rémi Becque (3), 22 ans, avaient démarré beaucoup plus tôt et les inscriptions en ligne et la com ? Hélas, celles-ci ne seront mises en branle qu’un mois avant la date fatidique ! Dommage car à trop vouloir tarder, on risque d’inciter les athlètes à s’aligner sur les multiples courses concurrentes. En revanche, même si beaucoup restent à faire, on appréciera la création, le 21 août dernier, d’une page Facebook, et le développement du site Web, conçu l’an passé par Jean-Luc Caron. Deux vecteurs de communication incontournables pour les organisateurs de rendez-vous sportifs, désireux de les porter aux nues.

Nouveau contingent
Ce retard à l’allumage ne peut qu’aviver quelques regrets, d’autant plus que le quota de participation, fixé à 200 concurrents entre 2014 et 2016, a été porté cette année à 300 par le Syndicat Intercommunal du Vuache (SIV) (4). Fondé le 1er janvier dernier à partir de la fusion opérée le 30 novembre 2016 entre le SIPCV (5) et le SIAV (6), le SIV est désormais chargé de la gestion du site Natura 2000 (7), apparu le 30 avril 2006 sous l’appellation « Massif du Mont Vuache », qui regroupe sur 2050 ha les trois contrées suivantes :
– La montagne du Vuache.
– Le mont de Musièges.
– La vallée du Fornant qui sépare la montagne du Vuache du mont de Musièges.
Dès lors, le SIV devient l’unique structure habilitée à avaliser ou à proscrire un événement sportif dans ce territoire géré par ses propres soins.
Aussi, cette concession de la part du SIV d’accroître le nombre de participants à 100 unités est assez surprenante de la part d’une structure qui est, du moins pour partie, l’héritier du SIPCV (8). Celui-ci était en effet réputé pour son intransigeance dans le domaine de la protection de la nature, ayant régulièrement affiché sa méfiance envers les manifestations sportives outdoor. Incontestablement, cette décision ne peut qu’honorer leurs auteurs qui font ainsi preuve d’une belle ouverture d’esprit.
On peut y voir probablement la patte du président du SIV en la personne de Dominique Ernst, âgé de 58 ans. Ancien n°1 du SIAV, maire de Vers, cet homme affable, tolérant et érudit, conteur à ses heures perdues (9), est autant attaché à la préservation des écosystèmes qu’à son pendant socio-économique à travers la valorisation du patrimoine local. Valorisation qui passe notamment par le balisage et l’entretien d’un réseau de plus de 150km de sentiers de randonnée, et ce dans le but évident de conforter l’image de marque du pays du Vuache.

Restrictions environnementales et… 
Par contre, et c’est là que le bât blesse, les trailers continueront, pour la deuxième année consécutive, à être privés de cette perle de la nature qu’est la vallée du Fornant, capricieux torrent de 16km, affluent de la rive droite des Usses à Frangy, aux somptueuses eaux cristallines. Le motif invoqué par le SIV ? La fragilité du milieu naturel. Une exclusion qui n’a bien sûr pas l’assentiment des coureurs qui l’assimilent à la politique des deux poids et deux mesures.
D’un côté disent-ils, les marcheurs peuvent s’y rendre sans souci tous les week-ends, y compris massivement, alors que certains d’entre eux, heureusement une minorité, n’ont aucune conscience écologique, bafouant sans vergogne Dame Nature : cheminement en dehors des itinéraires officiels, intrusion de véhicules à moteur et de chiens, jets de détritus.
De l’autre, les trailers qui ne s’invitent qu’une matinée par an, faut-il le rappeler (!), demeurent dans leur immense majorité sur le parcours balisé. Ils n’ont en effet aucun intérêt, sportivement parlant, à cavaler en dehors de toute trace, les désagréments étant légion : risque d’attraper une pénalité, risque de se perdre, vitesse réduite. En outre, les organisateurs de trail sont de plus en plus nombreux à insister, en amont à travers les médias, les sites Web et les réseaux sociaux, également le jour J au micro, sur la nécessité absolue de respecter les zones sensibles. Maintenant, il est clair que le milieu de la course nature n’est pas exempt non plus de tout reproche, certains trailers, là aussi une minorité, se fichant comme d’une guigne des impacts environnementaux liés à leur présence.

… sécuritaires
Enfin, un deuxième secteur, de taille beaucoup plus modeste que la vallée du Fornant, est prohibé depuis 2014 : la crête nord-ouest du mont de Musièges, parcourue sur 200m. Du coup, cet interdit empêche les coureurs d’embrasser un panorama de premier ordre, entre autres sur le plateau de Retord, la Haute Chaîne du Jura, le Vuache, le Salève, le Mont-Blanc et le Genevois. Le motif est double. Primo, la fragilité du milieu naturel, à l’image de la vallée du Fornant. Deuxio, et cela ne manque pas de surprendre, le danger que représentent les bords de falaise. Une raison qui fait fi de l’expérience des trailers, la plupart d’entre eux (800.000 en 2016) ayant le pied montagnard, comme en témoigne le nombre rarissime d’accidents graves sur les 970 épreuves disputées en 2016.
Aussi, croisons les doigts pour que les différents protagonistes puissent dénicher l’an prochain un modus vivendi, et ainsi témoigner d’une étonnante conciliation entre activités sportives outdoor et défense des écosystèmes. Ils partageraient alors équitablement ce merveilleux espace naturel qu’est le pays du Vuache.

F.V.

(1) Le plateau sur lequel est niché le chef-lieu de la commune de Musièges est orienté plein sud.
(2) Dan Andric est président de Musièges Animations.
(3) Rémi Becque est vice-président de Musièges Animations.
(4) Le Syndicat Intercommunal du Vuache (SIV) regroupe les onze communes du Pays du Vuache, à savoir : Chaumont, Chênex, Chevrier, Clarafond-Arcine, Dingy-en-Vuache, Jonzier-Epagny, Savigny, Valleiry, Vers, Viry et Vulbens, soit plus de 15.000 habitants. Le syndicat siège à Vulbens.
Si la commune de Musièges n’en est pas membre, elle intègre en revanche le site Natura 2000 du Massif du Mont Vuache. Raison pour laquelle Musièges doit respecter les résolutions prises par le SIV.
(5) Le sigle SIPCV signifie Syndicat Intercommunal de Protection et de Conservation du Vuache. Ayant vu le jour le 11 décembre 1990, il a fusionné le 30 novembre 2016 avec le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Vuache (SIAV) pour constituer le Syndicat Intercommunal du Vuache (SIV).
(6) Le sigle SIAV signifie Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Vuache. Porté sur les fonts baptismaux le 2 février 1971, il a fusionné le 30 novembre 2016 avec le Syndicat Intercommunal de Protection et de Conservation du Vuache (SIPCV) pour constituer le Syndicat Intercommunal du Vuache (SIV).
(7) Le réseau Natura 2000 a été institué par deux directives européennes : la directive Oiseaux datant de 1979 et la directive Habitats remontant à 1992. Ce réseau rassemble des sites naturels caractérisés par la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats. Par ricochet, ces sites bénéficient de mesures de protection et de gestion spécifiques.
(8) Hommes forts de feu le Syndicat Intercommunal de Protection et de Conservation du Vuache (SIPCV), Jean-Louis Ducruet, chef du Groupement d’Intérêt Cynégétique (GIC) du Vuache, et le botaniste Jacques Bordon ont été élus, le 11 janvier 2017, respectivement 1er et 2ème vice-présidents du Syndicat Intercommunal du Vuache (SIV). C’est dire l’emprise de l’ex-SIPCV sur le SIV.
(9) Président du Syndicat Intercommunal du Vuache (SIV), Dominique Ernst a publié en 2006 un ouvrage intitulé « Histoires et légendes au Pays du Vuache ». Epuisé, ce livre a connu en 2016 une réédition augmentée, avec près de 40% de nouveaux textes, sous le titre « Contes et légendes au Pays du Vuache ».
.
.
.
FAVORIS ET OUTSIDERS :

Sur le 22km, six noms se détachent largement :
– Chez les hommes : Guillaume Abry (Allonzier-la-Caille) ; Stéphane Avrillon (Team Technicien du Sport Seynod et Espérance Favergienne) ; Thierry Belzuz (Gendarmerie de Seynod), 3ème l’an passé ; Xavier Dormio (Culoz) ; David Martin (Team Talon d’Achille et Sallanches Passy Athlétic Club), 1er du Challenge Running Conseil des Courses de Montagne chez les masters 1.
In fine, le quintet de tête pourrait bien donner les résultats suivants :
1er : Guillaume Abry.
2ème : Thierry Belzuz.
3ème : Stéphane Avrillon.
4ème : Xavier Dormio.
5ème : David Martin.
– Chez les femmes : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme), en tête du Challenge des Trails du Haut-Rhône. La question qui vaille est de savoir si elle aura pu récupérer de son éprouvant périple, long de 30 bornes pour 1700m de dénivelé, survenu dimanche dernier à Gérardmer sur les Championnats de France de Trail Court où elle s’est appropriée la 3ème position chez les quadras.

Sinon, mettons encore en exergue sur le trail courte distance les outsiders suivants :
– Chez les hommes : Cédric Delachenal (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 10ème en 2016 ; le quinqua Jean-Marc Lozano (Gilly-sur-Isère) ; Guillaume Moreau (Thonon Athlétic Club).
– Chez les femmes : tout d’abord, soulignons la présence de Virginie Pailloux qui devrait endosser le costume de dauphine. Attention toutefois à Amélie Dubois (Courir à Poisy) qui pourrait bien la devancer sur le fil, comme elle l’avait fait l’an passé avec la favorite Lucie Massard (Ain-Est Athlétisme) qu’elle relégua à 25’’, prenant alors la seconde place.
Citons enfin Sylvie Chatenoud (Frangy), 6ème en 2016, et Carole Chen (Contamine-Sarzin), 5ème en 2016, qui viseront de nouveau les accessits.

Leader du Challenge des Trails du Haut-Rhône, le Suisse Simon Senn (Club Athlétique du Bassin Bellegardien) qui ne cesse de monter en puissance sera le grandissime favori du 11km. Il pourrait bien d’ailleurs pulvériser le record de l’épreuve détenu depuis 2015 par Nicolas Leblanc (Thonon Athlétic Club) en 52’57.

Un autre Suisse, toujours sur le trail découverte, a de fortes chances de grimper sur le podium en la personne d’Andreas Diemand (Arbusigny). Idem pour l’espoir Marvin Dilly.

 

F.V.
.
.
.
PALMARES DEPUIS 2012 :

.
28 avril 2012 :

12,4km (77 inscrits dont 19 femmes, 70 classés dont 17 femmes) :
 1er (1er V1) : Baptiste Choutkoff (Team Sport Léo le Lysosome) en 1h02’44.
 1ère (1ère senior, 14ème au scratch) : Karine Marguerettaz (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h13’11.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/12Resultats/TraildeMusieges2012.pdf

.
27 avril 2013 :

16km (49 classés dont 11 femmes) :
 1er (1er senior) : Michael Nançoz (Suisse, Team Planet Endurance) en 1h22’55.
 1ère (1ère V1, 16ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h40’47.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/13Resultats/TrailMontMusiege2013.pdf

.
26 avril 2014 :

22,4km (117 inscrits, 103 classés dont 14 femmes, record de participation) :
– 1er (1er senior) : Adrien Michaud (Team Scott Odlo Led Lenser et Coureurs du Monde en Isère) en 1h39’01.
 1ère (1ère senior, 28ème au scratch) : Maïlys Drevon (Villaz), chrono non divulgué.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/14Resultats/TrailMusieges2014.pdf

6,8km (86 inscrits, 73 classés dont 18 femmes, record de participation) :
– 1er (1er senior) : Gilles Schenevey (Suisse, Cranves-Sales) en 29’57.
 1ère (1ère senior, 25ème au scratch) : Christelle Goutaz (Chilly) en 41’28.
– Résultats complets sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/14Resultats/TrailMusieges2014.pdf

.
26 septembre 2015 :

22,2km (44 inscrits, 43 partants, 39 classés dont 6 femmes) :
– 1er (1er senior) : Sébastien Buet (Athlé Saint-Julien 74, Brasserie La Gabelle et Terre d’Horizons) en 1h40’03.
 1ère (1ère senior, 21ème au scratch) : Christine Von Aarburg – Duval  (Team des 6 Ifs) en 2h34’18.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2015/musieges_trail_22.pdf

11,2km (61 inscrits, 58 partants, 58 classés dont 23 femmes) :
– 1er (1er senior) : Nicolas Leblanc (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club) en 52’57.
– 1ère (1ère V1, 5ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h02’54.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2015/musieges_trail_12.pdf

.
24 septembre 2016 :

22,2km (81 inscrits, 79 partants dont 11 femmes, 77 classés dont 10 femmes, 2 abandons dont 1 femme) :
– 1er (1er senior) : Jérôme Tissier (Team Technicien du Sport Seynod) en 1h43’24.
 1ère (1ère senior, 45ème au scratch) : Angéline Girel (Montanges) en 2h29’52.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2016/trail_de_musieges_22.pdf

11,2km (96 inscrits, 92 partants, 92 classés dont 17 femmes) :
– 1er (1er senior) : Nicolas Leblanc (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club) en 53’29.
 1ère (1ère V1, 11ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 1h02’37.
– Résultats complets sur le site Web L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2016/trail_de_musieges_11.pdf

.
.

PARCOURS :

.
– 22,2km pour 1050m de dénivelé : 

Le parcours est identique à celui de 2016 qui avait connu deux grosses modifications par rapport au millésime 2015, le Syndicat Intercommunal de Protection et de Conservation du Vuache (SIPCV) ayant proscrit l’accès à la vallée du Fornant, à partir du 10ème km.
Les organisateurs se sont alors tournés vers la commune de Chilly où a été déniché un tracé de 4,3km, compris entre le km1,5 et le km5,8. Seconde nouveauté, les trailers, une fois arrivés au Malpas (km12,6), ont délaissé le Fornant pour continuer à dévaler jusqu’au pont du Pissieu (km13) où démarre une courte mais rude ascension, terriblement caillouteuse, accédant au plateau de Contamine-Sarzin.
Du coup, ces changements ont réduit le dénivelé qui est passé de 1157 à 1050m.

In fine, quatre difficultés majeures attendent les concurrents :
– Première grimpée : entre le pont Eiffel enjambant les Usses au hameau de Serrasson (328m d’altitude) et la route départementale 197, peu avant le hameau de Quincy (469m d’altitude).
– Deuxième grimpée : entre l’église Saint-Aquilin à Frangy (330m d’altitude) et Chaumont (600m d’altitude).
– Troisième grimpée : entre le pont du Pissieu (430m d’altitude) et le plateau de Contamine-Sarzin (540m d’altitude).
– Quatrième grimpée : entre la limite départageant les communes de Contamine-Sarzin et de Musièges (400m d’altitude) et le mont de Musièges (702m d’altitude), toit du trail.
Au final, il semble bien que le dénivelé n’atteigne que 900m environ, soit un chiffre inférieur aux 1050m annoncés.

.
– 11,2km pour 762m de dénivelé :

Inchangé par rapport à 2014, excepté au départ et à l’arrivée dans le village, le tracé est pimenté par deux grosses difficultés :
– Première grimpée : entre le point coté 445m d’altitude et le plateau de Contamine-Sarzin (540m d’altitude).
– Deuxième grimpée : entre la limite départageant les communes de Contamine-Sarzin et de Musièges (400m d’altitude) et le mont de Musièges (702m d’altitude), toit du trail.
Au final, il semble bien que le dénivelé n’atteigne qu’un peu plus de 500m, soit un chiffre inférieur aux 762m annoncés.
.
.
F.V.
.
.
.
LE TRAIL DE MUSIEGES SUR LE SITE WEB COURZYVITE :

– Présentation de l’édition 2012 : 
http://www.courzyvite.run/blog/2012/04/27/presentation-du-trail-du-mont-musieges-28-04-12/

– Résultats, compte rendu et photos de l’édition 2012 :
http://www.courzyvite.run/blog/2012/04/29/resultats-compte-rendu-et-photos-du-trail-du-mont-musieges-28-04-12/

– Présentation de l’édition 2013 : 
http://www.courzyvite.run/blog/2013/04/26/presentation-du-noz-trail-ex-trail-du-mont-musieges-27-04-13/

– Résultats, compte rendu et photos de l’édition 2013 :
http://www.courzyvite.run/blog/2013/04/28/resultats-et-compte-rendu-du-noz-trail-ex-trail-du-mont-musieges-27-04-13/

– Résultats et compte rendu de l’édition 2014 :
http://www.courzyvite.run/blog/2014/04/27/resultats-et-compte-rendu-du-trail-du-mont-musieges-26-04-14/

– Présentation de l’édition 2015 :
http://www.courzyvite.run/blog/2015/09/25/presentation-du-trail-du-mont-musieges-26-09-15/

– Présentation de l’édition 2016 (1er volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/10/presentation-du-trail-de-musieges-24-09-16/

– Présentation de l’édition 2016 (2ème volet) :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/21/presentation-du-trail-de-musieges-2eme-volet-24-09-16/

– Résultats, compte rendu et premières photos de l’édition 2016 :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/27/resultats-compte-rendu-et-premieres-photos-du-trail-de-musieges-24-09-16-2/

– Photos du 22km de l’édition 2016 :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/28/photos-du-24km-du-trail-de-musieges-24-09-16/

– Photos du 11km de l’édition 2016 :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/09/29/photos-du-11km-du-trail-de-musieges-24-09-16/.
.
.
.
INFOS PRATIQUES :

Deux courses :
– Trail Court du Val des Usses : 22,2km pour 1050m de dénivelé. Epreuve réservée aux juniors, espoirs, seniors et vétérans.
– Trail Découverte du Mont de Musièges : 11,2km pour 762m de dénivelé. Epreuve réservée aux cadets, juniors, espoirs, seniors et vétérans.
Deux marches :
– A travers Mont :
11,2km (parcours identique au trail découverte concouru cette année). Epreuve autorisée à tous, y compris aux mineurs, à condition qu’ils soient accompagnés d’un adulte.
– Famille : 7km (parcours identique au trail découverte concouru en 2014). Epreuve autorisée à tous, y compris aux mineurs, à condition qu’ils soient accompagnés d’un adulte.

Deux challenges :
– Le Challenge Running Conseil des Courses de Montagne (20 manches) dont le 22 km constitue la 18ème étape.
Infos générales et résultats après les 17 premières manches sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.fr/Challenge-Oxy.php
– Le Challenge des Trails du Haut-Rhône (9 manches) dont le 22 km et le 11km constituent la 5ème étape.
Infos générales sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/blog/challenge-du-haut-rhone/
Résultats après les 4 premières manches sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/blog/2017/08/07/classements-du-challenge-des-trails-du-haut-rhone-2017-apres-les-4-premieres-manches/

Inscriptions :
– En ligne : jusqu’au vendredi 22 septembre à 20h00 sur le site Web L-Chrono :
http://inscriptions-l-chrono.com/traildemusieges2017/select_competition
– Jour J : entre 7h00 et 8h30 sur la place de l’église à Musièges.
Attention, inscriptions limitées à 300 places sur la totalité des deux courses à cause du quota imposé par le Syndicat Intercommunal du Vuache !

Montants :
– 22,2km : 16 euros.
– 11,2km : 11 euros.
– Marche de 11,2km : 2 euros à partir de 12 ans.
– Marche de 7km : 2 euros à partir de 12 ans.
– Jour J : sans majoration.

Remise des dossards :
– Lieu : place de l’église à Musièges.
– Horaire : entre 7h00 et 8h30.

Départ :
Lieu : place de l’église à Musièges.
Horaires : 
– 22,2km : 9h00.
– 11,2km : 9h15.
– Marche de 11,2km : 9h30.
– Marche de 7km : 9h30.

Arrivée :
– Lieu :
place de l’église à Musièges.
– Buvette.

Renseignements complémentaires :
– E-mail du Trail de Musièges :
organisation@trailmusieges.fr
– Page Facebook du Trail de Musièges :
https://www.facebook.com/TraildeMusieges/
– Page Facebook Evénement du Trail de Musièges :
https://www.facebook.com/events/1115449385254249/
– Site Web de Musièges Animations : http://www.musiegesanimations.fr/
– Téléphone de Musièges Animations : 
07-68-58-74-35.
.
.
.
PHOTOS :
Le chef-lieu de la commune de Musièges, recroquevillé sur son plateau, camp de base du trail éponyme depuis l’édition princeps de 2012.
Au premier plan, l’envoûtante vallée du Fornant, interdite d’accès aux trailers à compter de 2016.
Cliché de Patrick Morand.
Les splendides eaux cristallines du Fornant, une des merveilles du val des Usses que ne pourront hélas admirer les concurrents du Trail de Musièges.

La crête nord-ouest du mont de Musièges, point culminant à 702m d’altitude des deux courses au menu, que ne pourront hélas dévaler les trailers, et ce à travers un single de 200m de long qui offre un époustouflant panorama :
– Au second plan à droite : la montagne du Vuache, et en contrebas à gauche, une partie du village de Chaumont.
– En toile de fond à gauche : le plateau de Retord.
– En toile de fond, juste à gauche du Vuache : le massif du Crêt d’Eau, extrémité méridionale de la Haute Chaîne du Jura.
– En toile de fond, à droite du Vuache : la Haute Chaîne du Jura.
Cliché d’Yvan74 (site Web VTTour).

Thierry Belzuz (Gendarmerie de Seynod), un des favoris du 22km du 6ème Trail de Musièges, disputé le 23 septembre 2017.
Cliché pris le 24 septembre 2016 par le Musiégeois Eric Bardot-Chappaz, à l’occasion du 5ème Trail de Musièges où Thierry s’appropriera, sur le 22km, la 3ème place (1er V1) en 1h22’13.
Image réalisée peu avant l’arrivée.
Virginie Pailloux (Evian Off Course), un des principaux outsiders féminins du 22km du 6ème Trail de Musièges, disputé le 23 septembre 2017.
Cliché pris le 3 septembre 2017 par Jean-Claude Delachenal, à l’occasion de la 5ème Ventre à Terre où Virginie s’appropriera, sur le 13,5km, la 7ème place féminine (6ème senior, 72ème au scratch) en 2h01’14.
Image réalisée à 300m de l’arrivée.
Sylvie Chatenoud (Frangy), un des outsiders féminins du 22km du 6ème Trail de Musièges, disputé le 23 septembre 2017.
Cliché pris par le Musiégeois Eric Bardot-Chappaz, à l’occasion du 5ème Trail de Musièges où Sylvie s’appropriera, sur le 22km, la 6ème place féminine (4ème V1, 58ème au scratch) en 2h38’15.
Image réalisée près de l’arrivée.
.
.