RESULTATS, COMPTE RENDU ET PHOTOS DE LA CORRIDA DE BELLEGARDE / 17-12-16

HEURS ET MALHEURS D’UNE COURSE

Décidément, la Corrida de Bellegarde a bien du mal à faire son trou. Après un galop d’essai marqué la saison passée par une bien modeste affluence (71 inscrits), la 2ème cuvée a été encore plus clairsemée (62 inscrits). La participation aux courses jeunes et au relais famille est elle aussi en recul (70 inscrits contre 76 en 2015). Des chiffres qui font pâle figure au regard des foules présentes sur les corridas disputées en cette fin d’année dans les Deux Savoie et l’Ain : Chavanod (316 inscrits, et ce pour une première !), Aix-les-Bains (344 inscrits), Saint-Rambert-en-Bugey (95 inscrits), Châtillon-sur-Chalaronne (456 classés) et Jujurieux (104 inscrits).
Les corridas n’attirant du monde que dans un périmètre restreint en raison d’un temps de course limité, cette désaffection peut d’abord s’expliquer par le relatif éloignement de Bellegarde des grands centres urbains. D’autre part, les malheureux et sempiternels préjugés à l’encontre de la quatrième ville de l’Ain accentuent encore un peu plus ce désamour.
Pourtant, tous les voyants étaient au vert : l’absence de concurrence, une communication bien huilée bien que tardive et le beau temps annoncé ; sans oublier le précieux concours apporté en mairie par Philippe Camp, directeur des services à la population et à la citoyenneté, qui a conçu de main de maître le parcours. Ingénieux à souhait, il déplaça ainsi l’aire de départ et d’arrivée au plus près du Village des Saveurs, épicentre des Lumi-Rhône, du nom des festivités hivernales orchestrées par la mairie. Surtout, il rehaussa la distance en invitant les félins et autres gazelles sur les rives de la Valserine, l’impétueux affluent du Rhône qui sera enjambé sur une spectaculaire passerelle.

Flop
Dans un tel contexte, ô combien favorable, l’échec populaire ne pouvait qu’être mal vécu. En premier lieu par les valeureuses chevilles ouvrières du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB), avec à leur tête le président Didier Traoré, qui ont porté à bout de bras cet événement. Elles qui espéraient encore un sursaut le jour J ne connaîtront pas le succès qui leur aurait permis d’oublier un tant soit peu l’annulation, le 21 septembre dernier, faute de bénévoles et de participants (3 à J-11 !), de la 31ème Voie du Tram, également aux mains du CABB.
De même, bon nombre de compétiteurs n’ont pas caché leur déception après avoir avalé le tracé en solitaire comme s’en faisait l’écho le célèbre animateur Patrick Dubouchet, sociétaire de l’Athlétique Sport Aixois, classé 43ème et 3ème V3 : « Enchanté par le parcours, j’aurais souhaité néanmoins un peloton plus fourni qui permette, en se boostant mutuellement, de gagner en vélocité. »

Carte maîtresse
A l’image de Patrick, et c’est précisément l’atout principal de cette corrida, beaucoup ont été emballés par la boucle proposée, émaillée d’une douzaine de relances, sinueuse en diable et pimentée par des marches d’escalier mais surtout par deux faux plats montants. « On n’a pas eu le temps de s’endormir ! », s’esclaffait la 3ème dame et 1ère quadra Nadège Vignand, avant de faire l’éloge du parcours à cause justement de sa difficulté.
In fine, une corrida exigeante et sélective qui, cerise sur le gâteau, parvenait à se fondre dans le décor pittoresque de la confluence du Rhône et de la Valserine, et ce à travers leurs berges magistralement aménagées à compter d’octobre 2011.

Rallonge
Unique couac, mais de taille et qui vraisemblablement fera date, la longueur du parcours était bien plus importante que prévu. Sans doute, un dysfonctionnement dans le mesurage… Toujours est-il qu’au regard des chronos et du tracé, elle était proche, selon une majorité d’athlètes, des 7775m et non des 6512m annoncés !
Partis comme des balles, certains en paieront le prix en s’effondrant au moment de conclure. D’autres, bien plus expérimentés, n’en auront cure, à l’instar de Paul Waroquier, dauphin du vainqueur Abdesalam Kiday et 1er V1, qui soulignait : « Cette distance faussée ne m’a posé aucun problème car je me calibre toujours par rapport au nombre de tours et non au kilométrage. En outre, ma façon de cavaler m’incite à démarrer prudemment pour accumuler davantage de forces dans le final. »
Celui qui défend les couleurs à la fois du CABB et du Stade Genève apportait même un troisième éclairage susceptible d’appréhender encore un peu plus son flegme : « Pour ne pas être influencé par les chronos, qu’ils soient bons ou médiocres, je ne porte jamais de montre, préférant courir aux sensations. »
Licenciée à l’ASPTT Annecy, Nadège Vignand, n’a pas été davantage déstabilisée par ces 1200m supplémentaires même si la raison est tout autre, révélait-elle : « Cette majoration n’a aucunement nui à ma prestation car je n’avais pas du tout préparé cette corrida. En vérité, Thierry, mon époux, et moi-même étions en pause depuis 15 jours puisqu’il est de coutume, paraît-il, d’en respecter une de temps en temps ! Une pause durant laquelle nous n’avons réalisé qu’un ou deux footings. »

A quelque chose malheur est bon…
Devant un tel consensus, il semble bien que la direction du CABB ait dégoté involontairement le format de course idéal, à vrai dire très proche des Corridas de Chavanod (7,6km) et d’Aix-les-Bains (7,5km). C’est Didier Traoré qui disait avant l’échéance que les 6,5km programmés constituaient le maximum envisageable, étant donné la kyrielle d’obstacles entravant le parcours. Peut-être, en homme pragmatique qu’il est, a-t-il révisé depuis son appréciation…
Quoiqu’il en soit, si les dirigeants du CABB désirent mettre fin au regrettable anonymat de leur corrida, et donc lui faire changer de dimension, ils n’échapperont pas à une analyse approfondie, lucide et constructive. Du même coup, ils rejetteront l’autosatisfaction permanente et la langue de bois qui ont toujours été très mauvaises conseillères…

F.V.
.
.
.
KIDAY ET GAILLARD DOMINATEURS

Malgré la brièveté de la distance, du moins celle annoncée (6512m, en réalité 7775m), la course ne s’est pas décantée dans le premier kil, tous les favoris et autres outsiders restant groupés, y compris ceux qui échoueront à plus de 2’ du vainqueur.
Ce n’est qu’après le km1 que le Marocain du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB), Abdesalam alias Abdou Kiday, 32 ans, mettait fin à la récréation en s’appropriant sans coup férir les commandes. Seul son compatriote et coéquipier El Yazid El Madi, 42 ans le 1er janvier prochain, tentait de suivre son rythme démoniaque avant de lâcher prise au terme de la 1ère des cinq boucles au menu. Dès lors, plus rien ne pouvait enrayer le cavalier seul du lutin de Bellegarde qui l’emportait pour la deuxième fois d’affilée. Illustrant son leadership, il sera l’unique athlète à rendre sa copie en moins de 25’ (24’56 exactement). Ce triomphe est le 14ème engrangé en solo cette année qu’il peut incontestablement marquer d’une pierre blanche. Parmi ses faits d’armes, on relèvera son record sur 10 bornes, récolté en 29’47 dans le cadre du Lausanne Marathon, et sa 21ème place sur l’Escaladélite en 22’05 (1).

El Madi en dedans
A l’arrière, chacun a amorti à sa façon l’échappée d’Abdou, contribuant ainsi à étirer l’avant-garde. Il a fallu attendre le 3ème tour pour connaître les deux autres lauréats du podium. A cette occasion, le néo-Bellegardien Sébastien Giani, 29 ans, est revenu sur El Madi, imité aussitôt par Paul Waroquier, 40 ans, qui s’est également engagé avec le CABB.
Très éprouvé par sa course poursuite avec Kiday dans la boucle initiale, El Madi n’a pas été en mesure de s’accrocher. Rapidement lâché, il s’adjugera comme l’an passé la 4ème position, à distance respectable du trio de tête. Le fait d’avoir axé sa saison sur la course nature, et ce après avoir fini 7ème vétéran des Championnats de France de Cross-Country, n’est sans doute pas étranger à sa perte, toute relative toutefois, de vitesse (2).

Duel de choc
Waroquier et Giani cavalaient ensuite de concert dans la 4ème boucle sous l’impulsion du premier. Pensant à cet instant avoir l’ascendant sur lui, Waroquier sera tout étonné de le voir prendre les devants à l’entame du dernier tour, qui plus est en imprimant un rythme particulièrement soutenu.
Waroquier résistait tant bien que mal, espérant avoir l’opportunité d’en découdre au finish, à l’image de l’Escalade, le 3 décembre dernier, où il avait battu Giani sur le fil (3). Restant à quelques dizaines de mètres de lui, c’est au pied de l’ultime côte que Waroquier opérait la jonction. Mettant à profit l’effet de surprise, il plaçait alors une attaque brutale, faisant instantanément la différence. 2ème avec le plus petit des écarts, il rendait hommage à son valeureux adversaire pour avoir su gérer intelligemment sa cavalcade, et en même temps faire preuve d’une incroyable ténacité.
Avant tout duathlète, le Portugais Tiago Teixeira (Thonon Athlétic Club), 33 ans, récemment 2ème au Miroir des Eaux puis aux Hermones, complétait le top 5, à 8 petites secondes d’El Madi.

Poullot, futur grand ? 
Autre sensation du jour en la personne du néo-Bellegardien et cadet 2ème année Alexis Poullot, qui, 7ème, verra la 6ème place, aux mains du redoutable fondeur Guillaume Michet (Running Club du CERN), 35 ans, lui échapper pour une seconde. Ayant soufflé ses 16 bougies le 7 mars dernier, il fait déjà étalage de ses énormes qualités athlétiques comme en témoigne sa carte de visite 2016, enrichie notamment de deux victoires au scratch sur le 5,7km de la Biz’night et le 10km de la Seillonnaise (4).
Cependant, il est dommage qu’il n’ait pas été confronté aux trois autres cadets présents, réduits à trois tours sur une des courses jeunes. Il aurait ainsi fait connaissance du lauréat Gabriel Matos, fils de José, l’emblématique entraîneur portugais de l’Athlétisme Viseu Genève. Pétri de talent, Gabriel qui n’a que 15 ans multiplie les coups d’éclat chez les cadets 1ère année. Le 19 novembre, il a ainsi fait tomber dans son escarcelle la Corrida Bulloise avant de boucler l’Escalade, le 3 décembre, en 2ème position.
Pareillement, Alexis aurait croisé le fer avec le brillant nageur suisse, et cadet 2ème année, Yann Stettler (Annemasse Natation), qui, second, pointera à 18’’ de Gabriel.

Les vétérans, toujours bon pied, bon oeil
Sinon, on mettra en exergue l’excellente tenue des quinquagénaires qui nous ont offert un épatant mano a mano entre le vainqueur Marc Chatel (Evian Off Course) et son dauphin José Sardinha (La Foulée d’Annemasse), 12’’ seulement les différenciant. Auréolé par son record sur marathon (2h55’00), intervenu le 13 novembre dernier à Istanbul où il se classera 35ème et 1er master 2, le Turc Ramazan Kurnaz (La Foulée d’Annemasse) grimpait sur la 3ème marche en concédant peu ou prou une minute à ses deux rivaux.
N’occultons pas non plus les premiers rangs pour le sexagénaire et trailer Roger Lenourry (Chessenaz), ainsi que pour le septugénaire et cent bornard Roland Vuillemenot (Ultra Marathon France).

Et de 3 pour la Chamoniarde !
Mais quelle fin d’année pour Séverine Gaillard qui, avec la Corrida de Bellegarde, a décroché le troisième succès individuel de sa carrière après l’Escalade, concourue deux semaines auparavant dans la catégorie Femmes 2, le premier remontant au 3 avril dernier sur le 10km de Cluses. Des prouesses à l’avenant de sa marque référence sur 10 bornes, accomplie en 40’11 le 4 septembre 2016 à Grenoble.
Agée de 38 ans, la pensionnaire de Chamonix Mont-Blanc Marathon prenait définitivement les rênes à mi-chemin du 1er tour, juste avant de s’engager sur la passerelle enjambant la Valserine. C’est la traileuse Nadège Vignand, de l’ASPTT Annecy, qui en fera les frais.
Accompagnée par son coach et compatriote José Matos, la Portugaise Sara Caiado qui a fêté en 2016 ses 19 printemps s’est envolée pianissimo avant de combler progressivement son retard durant la deuxième partie de la seconde boucle. C’est au terme de celle-ci qu’elle accaparait de façon pérenne la 2ème position au dépens là encore de Vignand qui, 2ème l’an passé, se contentait, à l’avant-veille de ses 44 ans, de la 3ème place. Une perf qui pourtant satisfaisait pleinement la Desingeoise au regard d’une épreuve qui n’est pas, loin s’en faut, sa spécialité (record sur 10km en 42’57 en 2014 à Thônes), au regard également de la coupure de deux semaines qu’elle venait de s’imposer.
Sinon, les organisateurs ont de nouveau eu le bonheur d’accueillir les Saint-Juliennoises Clotilde Heberlé, 46 ans, et Carole Fournier, 32 ans, respectivement 4ème et 3ème dames sur l’édition princeps. Gérant parfaitement sa course en gardant une allure métronomique, l’expérimentée quadra reviendra en guise d’épilogue sur la virevoltante senior, partie à la vitesse de la lumière, avant de la devancer de 13’’. Assurément, du grand art ! In fine, Clotilde terminait 4ème, Carole, 5ème.

F.V.

(1) Concernant Abdesalam Kiday, un condensé et le palmarès de son année 2016 figurent sur le site Web Courzyvite à travers le compte rendu de la Course du Miroir des Eaux qu’il a enlevée le 22 octobre dernier :
http://www.courzyvite.run/blog/2016/11/29/resultats-comptes-rendus-et-photos-de-la-course-du-miroir-des-eaux-23-10-16/
(2) En 2016, El Yazid El Madi a disputé à deux reprises un 10km, dépourvu à chaque fois du label régional : à Oyonnax en 32’54 puis à Saint-Vulbas en 32’42, se classant respectivement 1er et 3ème.
En 2015, il avait honoré trois 10km à label régional, obtenant les résultats suivants : 2ème en 31’14 (N4) à Bletterans, 9ème en 31’44 (IR1) aux Championnats de France Vétérans à Aix-les-Bains, 3ème en 32’03 (IR2) à Saint-Pierre-en-Faucigny.
(3) Paul Waroquier et Sébastien Giani enlèveront tous les deux l’Escalade 2016 dans leur catégorie d’âge, Paul chez les Hommes 3 en 23’29, Sébastien chez les Hommes 2 en 23’35.
(4) Alexis Poullot aura marqué les esprits en 2016 comme l’attestent les prestations suivantes : 3ème sur le 12km de l’Epercienne ; 2ème sur le 10km du Trail de Val et Revermont ; 2ème en 36’51 sur le 10km de la Corrida des Fêtes du Sport à Oyonnax (pourvu du label départemental) ; 7ème sur le 11km de la Course des Bourriques ; 3ème sur le 14,5km de la Foulée des As ; 3ème sur le 12km du Trail Semnoz Tour ; 1er sur le 5,7km de la Biz’night ; 1er sur le 10km de la Seillonnaise (dépourvu de label) ; 4ème sur le 12km de l’Oyonnaxienne ; 2ème sur le 11km de l’Izernight ; 2ème sur le 4030m du Cross du Progrès ; et donc 7ème sur la Corrida de Bellegarde.
.
.
.
ARTICLE DU QUOTIDIEN « LE DAUPHINE LIBERE » :

Ci-dessous, vous trouverez le compte rendu figurant en page sports de l’édition de Bellegarde et Pays de Gex, en date du dimanche 18 décembre 2016. Il est signé par le correspondant Jacques Bosson.
thumbnail of PDF-Page-31-edition-de-bellegarde-et-pays-de-gex-20161218 (1).
.
TOPS 10 :

Scratch (62 inscrits, 58 partants, 54 classés) :
– 1er (1er senior) : Abdesalam Kiday (Maroc, Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Running Conseil Annemasse) en 24’56.
– 2ème (1er V1) : Paul Waroquier (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Stade Genève Athlétisme) en 25’35.
– 3ème (2ème senior) : Sébastien Giani (Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 25’36.
– 4ème (2ème V1) : El Yazid El Madi (Maroc, Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 26’42.
– 5ème (3ème senior) : Tiago Teixeira (Portugal, Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club) en 26’51.
– 6ème (4ème senior) : Guillaume Michet (Running Club du CERN) en 27’17.
– 7ème (1er cadet) : Alexis Poullot (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Wgtn The Crew) en 27’18.
– 8ème (5ème senior) : Christophe Girod (ASPTT Auckland) en 27’22.
– 9ème (6ème senior) : Didier Thiaffey-Rencorel (ASPTT Annecy Athlétisme, Teams Craft-Saucony et Stäubli Sports) en 27’42.
– 10ème (7ème senior) : Maxime Belin (Triathlon Bourg-en-Bresse) en 27’45.

Femmes (14 partantes, 13 classées) :
– 1ère (1ère senior, 25ème au scratch) : Séverine Gaillard (Chamonix Mont-Blanc Marathon) en 32’12.
– 2ème (1ère junior, 28ème au scratch) : Sara Caiado (Portugal, Athlétisme Viseu Genève) en 32’39.
– 3ème (1ère V1, 33ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 33’38.
– 4ème (2ème V1, 39ème au scratch) : Clotilde Heberlé (Athlé Saint-Julien 74) en 34’58.
– 5ème (2ème senior, 40ème au scratch) : Carole Fournier (Athlé Saint-Julien 74) en 35’11.
– 6ème (3ème V1, 44ème au scratch) : Anne Michel (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club) en 36’21.
– 7ème (1ère V2, 47ème au scratch) : Michelle Leservoisier-Lhermelin (Jogg’Attitude) en 37’13.
– 8ème (4ème V1, 48ème au scratch) : Marilyn Chambrion (Team des 6 Ifs) en 37’59.
– 9ème (3ème senior, 51ème au scratch) : Sandrine Jouhet (Athlé Saint-Julien 74) en 38’25.
– 10ème (4ème senior, 54ème au scratch) : Fanny Bossonney (Team des 6 Ifs) en 40’05.
.
.
.
RESULTATS COMPLETS :

Ils figurent sur les deux sites Web suivants :

– FFA :
http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=187901

– L-Chrono :
http://www.l-chrono.com/resultats2016/corrida_de_bellegarde_6.pdf
.
.
.
PALMARES DEPUIS 2015
:
.
.
19 décembre 2015 : 

Scratch (6572m ; 71 inscrits, 71 partants, 70 classés) :
– 1er (1er senior) : Abdesalam Kiday (Maroc, Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Running Conseil Annemasse) en 20’37.
– 2ème (2ème senior) : Otmane Belharbazi (Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 20’49.
– 3ème (3ème senior) : Sergio Dias (Portugal, Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 21’04.
– 4ème (1er V1) : El Yazid El Madi (Maroc, Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 21’40.
– 5ème (4ème senior) : Yanis Lecompte (Cornier) en 21’42.

Femmes (21 classées) :
– 1ère (1ère senior, 27ème au scratch) : Julie Faure (Bessat Sports d’Hiver et Team Fischer) en 27’25.
– 2ème (1ère V1, 30ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 27’56.
– 3ème (2ème senior, 33ème au scratch) : Carole Fournier (Athlé Saint-Julien 74) en 28’15.
– 4ème (2ème V1, 38ème au scratch) : Clotilde Heberlé (Athlé Saint-Julien 74) en 29’20.
– 5ème (3ème senior, 39ème au scratch) : Sandrine Favre-Victoire (Annecy Haute-Savoie Athlétisme) en 29’22.

Résultats complets :
Ils figurent sur le site Web Courzyvite :
http://www.courzyvite.run/15Resultats/FouleeBellegardienne2015.pdf
.
.
17 décembre 2016 :

Scratch (7775m ; 62 inscrits, 58 partants, 54 classés) :
– 1er (1er senior) : Abdesalam Kiday (Maroc, Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Running Conseil Annemasse) en 24’56.
– 2ème (1er V1) : Paul Waroquier (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Stade Genève Athlétisme) en 25’35.
– 3ème (2ème senior) : Sébastien Giani (Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 25’36.
– 4ème (2ème V1) : El Yazid El Madi (Maroc, Club Athlétique du Bassin Bellegardien) en 26’42.
– 5ème (3ème senior) : Tiago Teixeira (Portugal, Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club) en 26’51.

Femmes (14 partantes, 13 classées) :
– 1ère (1ère senior, 25ème au scratch) : Séverine Gaillard (Chamonix Mont-Blanc Marathon) en 32’12.
– 2ème (1ère junior, 28ème au scratch) : Sara Caiado (Portugal, Athlétisme Viseu Genève) en 32’39.
– 3ème (1ère V1, 33ème au scratch) : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme) en 33’38.
– 4ème (2ème V1, 39ème au scratch) : Clotilde Heberlé (Athlé Saint-Julien 74) en 34’58.
– 5ème (2ème senior, 40ème au scratch) : Carole Fournier (Athlé Saint-Julien 74) en 35’11.

Résultats complets :
Ils figurent sur le site Web Courzyvite :
http://www.l-chrono.com/resultats2016/corrida_de_bellegarde_6.pdf
.
.
.
LA CORRIDA DE BELLEGARDE SUR LE SITE WEB COURZYVITE :

– Résultats, compte rendu et photos de l’édition 2015 :
Bientôt en ligne !

– Présentation de l’édition 2016 : 
http://www.courzyvite.run/blog/2016/12/17/presentation-de-la-corrida-de-bellegarde-17-12-16/
.
.
.
PHOTOS :

Présent comme pour toutes les épreuves concoctées par le Club Athlétique du Bassin Bellegardien, le Saint-Juliennois Jean-Claude Delachenal a joué de malchance, son flash rendant l’âme. Décidément, cette corrida est maudite !
Fort heureusement, deux personnalités de la presse écrite régionale qui souhaitent garder l’anonymat m’ont transmis gentiment leurs images ! Que tous les deux en soient bien sûr chaleureusement remerciés !
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
Avant le départ.
A l’Athlé Saint-Julien 74, et quelles que soient les circonstances, on a toujours le sourire aux lèvres. La preuve au bord du Rhône, avec de gauche à droite :
Clotilde Heberlé, 4ème femme (2ème V1, 39ème au scratch) en 34’58.
 Sandrine Jouhet, 9ème femme (3ème senior, 51ème au scratch) en 38’25.
David Lazarus, 41ème (9ème V1) en 35’22.
– Carole Fournier, 5ème femme (2ème senior, 40ème au scratch)  en 35’11.
Cliché de Magali Ardoino.

2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
Départ dans… 3’ !
De gauche à droite :
– Dossard terminant par 79 : Boris Guilbert (entraîneur du Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 11ème (8ème senior) en 27’51.
– Dossard 194 : Didier Thiaffey-Rencorel (ASPTT Annecy Athlétisme, Teams Craft-Saucony et Stäubli Sports), 9ème (6ème senior) en 27’42.
– Dossard 232 : Marc Chatel (Evian Off Course), 17ème (1er V2) en 29’56.
– Entre Didier et Marc, avec un bandana en partie vert : Xavier Decurninge (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club), 12ème (9ème senior) en 27’54.
– Entre Xavier et Marc : le Portugais Tiago Teixeira (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club), 5ème (3ème senior) en 26’51.
– Derrière Marc, avec le dossard terminant par 8 : Vincent Lombardi (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club), 13ème (10ème senior) en 28’26.
– Dossard 209 : Steeve Lucat (Champfromier), 14ème (11ème senior) en 29’10.
– Derrière Steeve avec un maillot rouge : Roger Lenourry (Chessenaz), 32ème (1er V3) en 33’26.
– Derrière Roger avec un débardeur mauve : Laurent Tuccinardi (ASPTT Annecy Athlétisme), 23ème (4ème V2) en 31’30.
– Derrière et à droite de Roger, avec un maillot bleu : Nicolas Mugnier (Choisy), 24ème (5ème V2) en 31’57.
– Derrière et à droite de Nicolas, avec un bonnet orange : le Turc Ramazan Kurnaz (La Foulée d’Annemasse, section de l’Entente Athlétique de l’Arve), 21ème (3ème V2) en 31’03.
– Dossard 204 : Alexis Poullot (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Wgtn The Crew), 7ème (1er cadet) en 27’18.
– A droite d’Alexis : Guillaume Michet (Running Club du CERN), 6ème (4ème senior) en 27’17.
– De dos, en train d’enlever sa veste : le Marocain El Yazid El Madi (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 4ème (2ème V1) en 26’42.
– De dos, avec des chaussures bleues : Sébastien Giani (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 3ème (2ème senior) en 25’36.
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
Départ… imminent !
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
Départ… donné !
En première ligne, de gauche à droite :
– A l’extrême gauche : Xavier Decurninge (Thonon Athlétic Club, section du Léman Athlétic Club), 12ème (9ème senior) en 27’54.
– Dossard 175 : Sébastien Giani (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 3ème (2ème senior) en 25’36.
– Dossard 209 : Steeve Lucat (Champfromier), 14ème (11ème senior) en 29’10.
– Dossard 187 : Paul Waroquier (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Stade Genève Athlétisme), 2ème (1er V1) en 25’35.
– A droite de Paul avec un débardeur jaune : le Marocain Abdesalam Kiday (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Running Conseil Annemasse), 1er (1er senior) en 24’56.
– A droite d’Abdesalam avec un débardeur jaune : le Marocain El Yazid El Madi (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 4ème (2ème V1) en 26’42.
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
1er tour.
Berges du Rhône.
– Au premier plan : le Marocain Abdesalam alias Abdou Kiday (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Running Conseil Annemasse), 1er (1er senior) en 24’56.
– Dans les talons d’Abdou : le Marocain El Yazid El Madi (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 4ème (2ème V1) en 26’42.
C’est assez rapidement qu’Abdou a imprimé son rythme stratosphérique que seul Yazid parviendra à suivre avant de rétrograder dès le terme de la 1ère boucle.
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
1er tour.
Berges du Rhône.
– Dossard 222 : Jean-Noël Poullot (Team Wgtn The Crew), père d’Alexis, 30ème (6ème V1) en 32’44.
– Avec un débardeur mauve : Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme), 3ème femme (1ère V1, 33ème au scratch) en 33’38.
– Avec un bandana rouge : Séverine Gaillard (Chamonix Mont-Blanc Marathon), 1ère femme (1ère senior, 25ème au scratch) en 32’12.
Talonnant Nadège, Séverine va bientôt s’emparer définitivement des manettes.
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
1er tour.
Berges du Rhône.
– Dossard 219 : Xavier Palanchon (Arve Athlétisme Pays Rochois, section de l’Entente Athlétique de l’Arve), 36ème (8ème V2) en 34’27.
– Dossard 184 : Thierry Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme), 38ème (8ème V1) en 34’58.
– Derrière Thierry avec une casquette à dominante blanche : Jean-Paul Ramborghi (Belley Sport Pédestre), 34ème (2ème V3) en 33’54.
– Dossard 226 : Sylvain alias Lapin Ducos (Cap Seillon), 37ème (7ème V1) en 34’39.
– Dossard 192 : Clotilde Heberlé (Athlé Saint-Julien 74), 4ème femme (2ème V1, 39ème au scratch) en 34’58.
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
Arrivée.
Le Marocain Abdesalam Kiday (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Running Conseil Annemasse), victorieux pour la deuxième année consécutive.

2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
Podium scratch .
De gauche à droite :
Paul Waroquier (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Stade Genève Athlétisme), 2ème en 25’35.
– Le Marocain Abdesalam Kiday (Club Athlétique du Bassin Bellegardien et Team Running Conseil Annemasse), 1er en 24’56.
– Sébastien Giani (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 3ème en 25’36.
2ème édition de la Corrida de Bellegarde, 17 décembre 2016.
Podium scratch féminin.
De gauche à droite :
– La Portugaise Sara Caiado (Athlétisme Viseu Genève), 2ème en 32’39.
– Séverine Gaillard (Chamonix Mont-Blanc Marathon), 1ère en 32’12.
– Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme), 3ème en 33’38.